Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 10:47
La chanteuse québécoise vient de dévoiler Loved me back to life, le premier extrait de son nouvel album anglais qui est prévu pour le 5 novembre. Il y a quelques jours, la star avait lancé le compte à rebours de la sortie de ce nouveau single dans un court teaser sur son site officiel. La date du 3 septembre qui avait été annoncée a été tenue.
 
Loved Me Back to Life
 
C’est donc sans surprise que ce matin, Loved me back to life a été mise en ligne en intégralité sur le site officiel de la star de Las Vegas. Un titre qui n’est pas totalement inédit puisqu’elle l’avait déjà testé pour la première fois sur la scène des Plaines d’Abraham dans la ville de Québec le 27 juillet dernier. Le titre avait reçu une pluie d’applaudissements et les acclamations du public, si bien que la star a décidé de l’intégrer à la tracklist de son show à Las Vegas.
 
 

 
Avec ce nouveau titre, la star surprend et explore de nouveaux univers. C’est une chanson qui va contribuer à moderniser le répertoire de la star et que l’on devrait retrouver lors de ses prochains concerts parisiens à Bercy en novembre et en décembre. Si musicalement on peut parler de virage et de nouveauté, la chanteuse reste fidèle à son thème de prédilection : l’amour. Dans cette ballade, portée par de nombreux chœurs et une voix qui atteint toujours des sommets, plus rythmée et plus électrique que ce que propose la star à l’accoutumée, la diva chante un texte signé de la chanteuse australienne Sia Furler où l’amour rime évidemment avec toujours.
 
Le titre est en donc mis en vente digitale dès aujourd’hui et s’annonce comme un véritable tube potentiel avec un refrain très accrocheur et la voix de Céline qui se mêlent à de nouvelles sonorités quasiment jamais entendues dans son répertoire. Le pari de la star est donc de surprendre et peut-être séduire un nouveau public sans toutefois choquer sa base de fans ultra-fidèles. La machine promotionnelle est en marche. Dès cette semaine, la diva ira enregistrer de nombreux talk-shows américains dans lesquels elle pourrait interpréter son nouveau single qui n’a été envoyé aux radios qu’hier. Reste à savoir si les radios diffuseront le titre et si un clip permettra de l’illustrer.
 
Très efficace, ce single, à condition que la promotion soit à la hauteur de l’artiste internationale qu’est Céline Dion, devrait être une formidable locomotive pour lancer le nouvel album anglais Loved me back to life qui est désormais attendu pour le 5 novembre prochain, un an jour pour jour après la sortie du dernier album français de la star Sans attendre qui avait rencontré un succès phénoménal. Composé d’une quinzaine de titres, il est en pré-vente dès aujourd’hui.
Repost 0
Published by celinemusic
commenter cet article
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 15:29
C’est sans doute l’un des albums les plus attendus de l’année. Six ans après le succès de Taking chances, la diva sortira son nouvel opus anglais à l’automne prochain. Après de multiples reports, cette nouvelle galette un temps intitulé Water and a flame puis récemment rebaptisé Loved me back to life fera surface dans les bacs le 5 novembre prochain. Le premier single qui porte le même titre sera dévoilé ce mardi.
 
C’est finalement presque deux ans après la sortie annoncée par quelques médias pour le 21 novembre 2011 que cette sortie verra enfin le jour. Cet album est celui de tous les reports et de toutes les incertitudes. A tel point que certains sites spécialisés n’hésitaient plus à se demander : « Ce nouvel album anglais sortira-t-il un jour ? ». Mais cette fois, c’est la bonne. En tout cas la machine est lancée alors cela y ressemble. On ne comptait plus les reports de la sortie de ce disque mais cet été la chanteuse et son équipe ont entamé le lancement de ce  projet réintitulé Loved me back to life. Des reports incessants mais qui auront été bénéfiques à la chanteuse puisqu’ils lui ont permis de défendre sur la longueur Sans attendre, son dernier album français qui a été un énorme succès.
Bénéficiant d’une promotion intensive avec trois clips, de nombreuses émissions de télévision et nombre d’interviews en radio ou dans la presse écrite, l’opus s’est écoulé à près de 1,5 million d’exemplaires dans le monde et avoisine les 700 000 ventes rien qu’en France. Avec ce dernier opus en Français, la chanteuse a renoué avec  le succès dans les pays francophones. Reste maintenant à conquérir une fois de plus le monde avec un nouvel album en anglais. Et là, le pari est beaucoup plus grand. Le succès immense de Sans attendre composé quasi-uniquement de chansons originales a fait réfléchir Céline et son équipe sur ce nouvel album très attendu et ont poussé la star à diminuer le nombre de reprises issues tout droit de son nouveau spectacle à Las Vegas et l’ont poussé à rentrer à nouveau en studio. En juillet, une sortie était annoncée pour le 22 octobre mais elle sera repoussée de quelques jours encore sans véritable raison apparente.

 
C’est finalement le 5 novembre prochain que les fans du monde entier pourront enfin se procurer Loved me back to life. Une date remplie de symboles. En effet, l’album sortira un an jour pour jour après  Sans attendre qui a été un carton inattendu et a subjugué le public. Mais on peut se souvenir aussi que le 5 est le chiffre porte-bonheur de la chanteuse québécoise et on ne peut pas dire que la préparation et le lancement de ce nouvel opus ont été évidents. Pour teaser son album, la chanteuse a d’abord publié deux extraits de sessions d’enregistrement sur son site officiel. Un extrait de sa reprise de At seventeen, qui est ici produit par Babyface, et un extrait de Water and a flame, une reprise d’une chanson déjà sortie en 2009 et qui était à l’époque interprétée en duo par Daniel Merriweather, un chanteur australien, et Adele. Dans la foulée, Céline Dion a participé à l’émission américaine de Katie Couric dans laquelle elle présentait sa nouvelle chanson, qui devait à l’époque être le titre de l’album. La star y disait tout le bien qu’elle pensait de cette chanson et expliquait qu’elle la touchait personnellement. Il n’en fallait pas plus pour que le chanteur et auteur-compositeur australien, visiblement peu admirateur de la star, ne critique le comportement de celle-ci et ne la désavoue publiquement en estimant qu’elle laisse croire qu’elle a écrit elle-même la chanson ou qu’elle a été écrite pour elle. Bref, il cherchait visiblement à faire du buzz et à faire parler de lui. L’équipe de la star a ensuite défendu la chanteuse sur son site officiel tout en désapprouvant les méthodes du chanteur australien. On pensait donc l’affaire close, mais pas du tout.
Ce conflit entre les deux artistes n’est vraiment pas du goût de Céline Dion et de son équipe qui n’ont visiblement pas du tout envie de lancer cet album sur une polémique. Le projet a donc une nouvelle fois été réorienté et c’est à ce moment-là que le titre a été modifié.
 
Exit Water and a flame (dont le titre devrait tout de même figurer sur l’album bien que ce soit incertain) et welcome Loved me back to life. C’est désormais sur ce titre que toute la promotion de l’album semble se concentrer. Et cette fois, plus de faux pas et de scandales. La promo doit se faire sans nuage et sans orage. Fidèle aux siens, Céline a démarré la promotion au Québec fin juillet, où elle a enregistré une émission spéciale du Banquier, l’émission présentée par son amie Julie Snyder sur la chaîne TVA. Une émission dans laquelle la star a interprété le nouveau single Loved me back to life, le titre mid-tempo que lui a offert la chanteuse australienne Sia Furler, qui a déjà écrit pour d’autres stars de la pop actuelle comme Rihanna, Chritsina Aguilera ou encore Beyonce. La chanteuse profite donc de ce nouvel opus pour moderniser son répertoire sans se trahir tout en renouant avec des titres qui lui permettent de donner de la voix.
 

 
Ce son un peu plus urbain et R&B qu’à l’accoutumée sera aussi présent dans un duo que la diva partage avec le chanteur américain Ne-Yo, It’s incredible. Il se murmure que le rappeur aurait également collaboré à un autre titre de l’album comme il l’avait déjà fait sur le précédent en 2007. Mais Céline ne se transforme pas en rappeuse, que les puristes du genre se rassurent. Elle devrait proposer, comme elle l’avait fait avec brio en 2007, un album très varié, dans lequel on devrait retrouver le duo soul Ovejoyed avec Steevie Wonder qu’elle interprète déjà sur la scène de Las Vegas. On devrait aussi retrouver le fruit de sa nouvelle collaboration avec Diane Warren, qui lui avait déjà concocté Because you loved me qui est devenu un des classiques de la star. Ce nouveau titre, Unfinished songs, était la chanson de la bande originale du film britannique Song for Marion, sorti sur nos écrans en mai dernier. Seulement, le film, très réussi et très émouvant, n’a pas rencontré le succès escompté et la chanson n’a bénéficié d’aucun clip ni d’aucune promotion de la part de la chanteuse. De ce fait, cette jolie ballade solaire et sans prétention est restée inconnue du grand public mais bénéficie d’un refrain accrocheur non négligeable comme celui du Miracle l’avait été pour Sans attendre.
 

 
 

 
 

 

 
L’émission de Julie Snyder devrait être diffusée en octobre ou en novembre sur TVA donc ce n’est pas celle-là qui a véritablement lancé la promotion. C’est le 27 juillet, lors de son concert exceptionnel sur les Plaines d’Abraham de la ville de Québec que la chanteuse a décidé, à la dernière minute de se lancer et d’interpréter pour la première fois, en live, devant près de 42 500 personnes son nouveau single Loved me back to life. Une chanson surprise, totalement inédite, qui a été copieusement applaudie. C’est sans grande surprise que des vidéos amateures du concert ont donc beaucoup tourné sur les sites people et musicaux. Le buzz autour de la chanson a donc émané du public et non de la chanteuse elle-même.

 
Depuis, la machine promotionnelle a été lancée. La star a lancé son compte twitter il y a quelques jours, où elle compte déjà plus de 55 000 followers, en annonçant son album dans une courte vidéo puis a posté quelques jours plus tard un teaser où on peut voir la chanteuse enregistrer la chanson que lui a écrite Sia Fuller. Un teaser qui annonce la date de sortie de cette nouvelle chanson : le 3 septembre prochain. Dans la foulée, le site de référence du Billboard a publié une interview où la chanteuse évoque son album et son envie d’interpréter rapidement ces nouvelles chansons sur scène : « Je ne peux pas attendre pour aller sur scène et chanter ces chansons ». Et la chanteuse ne ment pas. Depuis hier, elle a décidé de remplacer sa reprise du hit d’Adele Rolling in the deep pour inclure Loved me back to life à son show de Las Vegas. Dans quelques jours, la chanteuse entamera une tournée promotionnelle aux Etats-Unis pour le lancement de son nouveau single. Elle est notamment attendue sur les plateaux des talk-shows de Jimmy Kimmel et d’Ellen DeGeneres. Côté français, elle sera la marraine du nouveau programme musical de France 3 présenté par Natasha St-Pier dans lequel elle interviendra en duplex de Las Vegas lors de la première le dimanche 8 septembre. Il ne serait pas impossible que la chanteuse vienne en chair et en os sur le plateau lors de sa prochaine venue en France à la fin de l’année. Il ne manque plus qu’un clip pour que le plan de promotion de la diva soit complet.
Si le succès de ce nouvel opus est au rendez-vous, il n’est pas impossible que la chanteuse interprète quelques unes de ces nouvelles chansons anglo-saxonnes dans ses concerts prévus Anvers et à Paris Bercy du 22 novembre au 5 décembre prochain. Des concerts qui affichent pour la plupart déjà complet.
Repost 0
Published by celinemusic
commenter cet article
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 11:35
Samedi dernier, la star québécoise internationale était de retour sur ses terres natales pour présenter un show unique, Céline… Une seule fois. Un concert inédit très attendu par le public québécois qui n’a pas été déçu. Très en voix, la diva a enchaîné les tubes dans une tracklist inédite en privilégiant véritablement son répertoire français et en alternant les titres rythmés et les chansons à émotion. Plus en forme que jamais, la chanteuse, qui avait visiblement décidé de ne pas décevoir et de satisfaire les fans qui avaient pu débourser jusqu’à 299 dollars canadiens pour l’applaudir lors de ce concert en plein air, a également interprété des chansons jamais chantées en live issues de son dernier album français, Sans attendre, ou encore pour la première fois au monde une chanson jamais entendue, le single-titre de son nouvel album anglais, Loved me back to life. Reportage sur place et retour sur un concert mémorable avec nos photos exclusives.
 
 
Il y a cinq ans, Céline Dion enflammait les Plaines d’Abraham de la ville de Québec lors d’un concert inédit gratuit pour les 400 ans de la ville de Québec, en marge de sa dernière tournée mondiale Taking chances. Un événement qui avait réuni près de  250 000 personnes sur les Plaines et qui avait été marqué par une tracklist 100% française mais aussi par des duos inédits avec les plus grandes stars de la chanson locale comme Jean-Pierre Ferland et Luc Plamondon. Il s’agissait davantage d’une grande fête patriotique populaire que d’un simple concert de Céline Dion. Fin mars 2013, la société québécoise Québécom dirigée par Sylvain Parent-Bédard et l’équipe de la star de Las Vegas annoncent un concert unique de Céline, payant cette fois, sur les Plaines pour le 27 juillet. Un concert présenté comme étant le seul présenté en dehors de Las Vegas pendant au moins deux ans et comme mettant en avant à 80% les titres francophones de la chanteuse en remontant jusqu’à des titres de l’album « Incognito » paru en 1987. Autrement dit, un concert vraiment exceptionnel. En effet, le risque était de vouloir refaire le concert du 22 août 2008 et de ne rien apporter de neuf. Quelques jours plus tard à peine, la billetterie était ouverte et rencontrait un franc succès.
 
 
 
 
   
Après plusieurs jours de répétition à Las Vegas puis Montréal, la star posait ses valises sur la scène de Québec pour les tests de son habituels et des répétitions plus complètes dès le 25 juillet. La star récupère la scène qui a été celle de Paul McCartney quelques jours plus tôt à peine. Un spectacle qui a été salué par le public comme par la critique. Autant dire que la petite fille de Charlemagne n’a pas le droit à l’erreur et se doit d’offrir un spectacle digne de son rang artistique. La star protège donc fortement sa voix pour être au meilleur d’elle-même le jour J et surprend les quelques fans et journalistes présents lors des dernières répétitions à quelques heures du grand show par sa puissance vocale et son entrain.
 
Le jour J, les fans voulant être le plus proche de la scène se sont donné rendez-vous à l’aube devant les aires d’accueil, qui n’ouvraient pourtant pas avant-midi. Cinq-six heures du matin pour les plus passionnés. Certains ont fait le déplacement de loin : France, Norvège, Tahiti… « Une fois entrés dans l’aire d’attente, vous ne pouvez plus en ressortir » vous prévient-on à l’entrée avant de contrôler votre billet et le contenu de votre sac. L’attente va être longue, on le sait. Mais lorsqu’on entre dans cette fameuse « aire d’attente », on comprend mieux pourquoi les organisateurs préféraient que l’on arrive pas ici avant midi, voire beaucoup plus tard. L’espace proposé, semble en effet assez restreint pour pouvoir accueillir les 5000 personnes attendues dans la catégorie A-Or, la plus onéreuse. Malgré des conditions pas extrêmement confortables pour une catégorie également nommée VIP, l’attente s’est faite dans le respect et la bonne humeur. Les fans se sont contentés du petit sac à dos offert « Céline…Une seule fois » qui contenait quelques « petits petits » cadeaux : Un badge VIP, un bracelet dédicacé (qui sera l’une des pièces maîtresses du spectacle) mais aussi des écouteurs Schneider collectors.
 
 
 
Après plus de cinq heures d’attentes, vers 17h, les portes du site du concert se sont enfin ouvertes. Céline avait réalisé son soundcheck quelques dizaines de minutes plus tôt mais les fans n’en ont rien entendu. Bien que les détenteurs de billets de la section A devaient bénéficier d’un accès privilégié « sans attente », ils ont été prévenus que l’aire d’attente de la section B (devant théoriquement pouvoir accueillir 15 000 personnes), trop surchargée devrait être soulagée de quelques personnes mais que les détenteurs de billets de la section A seraient bien les premiers à accéder au site. Pourtant, lors de l’arrivée des premiers fans de la section A sur le site, de nombreux fans de la section B étaient déjà sur place… Un « miracle » qu’il n’y ait pas eu de mouvement de contestation, d’indignation ? Peut-être est-ce l’effervescence de s’approcher de leur idole qui a permis aux fans de faire fi de cet accueil un peu curieux et hasardeux.
 
Après plus de deux heures d’attente animées par un animateur de foule qui tentait à la fois de mettre de l’ambiance mais aussi de placer le public qui continuait à entrer, la première partie a enfin pu débuter. A 20h, le leader de cette première partie, le gagnant de la dernière Star Académie locale Jean-Marc Couture a fait son entrée pour interpréter deux de ses singles pop-rock qui ont semble t’il séduit l’assistance. Il a ensuite été rejoint par d’autres candidats du célèbre télé-crochet puis par la gagnante de La Voix, la version québécoise de The Voice, Valérie Carpentier. Ils ont réussi à mettre l’ambiance en enchainant les titres rythmés. Cette très courte première partie s’est achevée de façon attendue, pas très originale certes mais efficace, par l’hymne de la Star académie, le tube fédérateur de Grégoire, Toi plus moi. La première partie s’achève ici à 20h30 à peine avec un sentiment de show écourté.
 
 
       
Vous vous attendiez à ce que Céline Dion enchaîne ? Que nenni. Il faudra attendre encore de longues minutes pour que le show de la diva débute. Près d’une heure même, pendant laquelle les différents techniciens viendront nettoyer la scène et faire plusieurs tests de son. Quelques minutes avant le début du spectacle, les invités, très applaudis, ont pris place, juste en dessous de la régie, dans l’assistance : la mairesse de Lac-Mégantic Colette Roy-Laroche, le maire de la ville de Québec Régis Labeaume, la chanteuse Ginette Reno, le parolier et chanteur Jean-Pierre Ferland, le parolier Luc Plamondon, l’animatrice et productrice Julie Snyder et sa maman Thérèse Dion, bien évidemment. Quelques minutes avant le début du show, le mari de la chanteuse René Angélil a fait irruption dans la tribune. Il a été copieusement applaudi. Son entrée semble en fait quasiment marquer le début du show mais aussi le début d’une vague d’amour et d’émotion qui va durer pendant près de deux heures.
 
 
 
Il est près de 21h30. Les lumières s’éteignent, les cris retentissent, la guerrière peut entrer dans l’arène, la reine de Québec peut enfin retrouver son trône… la scène mythique des Plaines d’Abraham. Comme promis, elle va offrir à ses fans un show unique mêlant de grands moments musicaux à des effets visuels subtils et somptueux mais aussi de grandes chansons d’émotion à des titres beaucoup plus festifs et surtout renouer avec d’anciens succès francophones qui ont été des tubes au Québec mais que la diva n’a pas chanté depuis près d’une quinzaine d’années au moins pour certains.
 
 
Les plaines plongées dans le noir sont prêtes à accueillir leur déesse musicale. Plutôt que de faire une entrée bling-bling fracassante comme lors de la tournée mondiale Taking chances, la chanteuse reprend sa position de petite fille et comme un hommage à sa mère qui lui a écrit sa première chanson et un hommage au Québec tout entier, elle interprète a cappella depuis les coulisses, telle la voix d’un ange, Ce n’était qu’un rêve. Une voix pure qui donne le frisson et créée un lien quasi-mystique avec le public réuni comme en communion. Mais la lionne qui sommeille en Céline ne va pas tarder à se réveiller et la star effectue son entrée et rejoint la scène sur la très dynamique Dans un autre monde qui permet de mettre la foule de plus de 42 000 personnes dans une ambiance très festive. La star de ce spectacle n’est pas Céline Dion en tant que personne, comme cela peut l’être parfois dans son show de Las Vegas. Ici la star est le répertoire musical de Céline, véritablement. L’équipe de Céline n’avait pas menti. Le spectacle est vraiment neuf à 100% et à été conçu pour les Plaines. Sur le plan musical et visuel (les effets spéciaux, comme les costumes), ce spectacle a mis l’accent sur la nouveauté. L’artiste a tenu sa promesse et s’est impliquée à fond pour offrir un spectacle en très grande partie francophone et en évitant les reprises. De plus, la chanteuse à qui l’on reproche souvent dans les médias de trop parler entre les chansons lors de ses spectacles et de trop utiliser sa vie personnelle a cette fois enchaîné les titres à un rythme effréné. Le spectacle, très bien rodé malgré son unicité, a tout de même été saupoudré de quelques courtes interventions bien choisies. Pour ce grand spectacle cadencé, l’interprète n’a pas laissé de place à l’improvisation. Aidée d’un prompteur qu’elle semble n’avoir véritablement utilisé que pour ses quelques interventions parlées, la chanteuse et mère de famille a tenu en premier lieu à rappeler son soutien aux gens de la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic, juste après avoir évoqué très brièvement le précédent spectacle des Plaines en 2008 et la naissance de ses jumeaux, ainsi que son admiration pour la mairesse de la ville sinistrée. « Je vous propose ce soir d’offrir votre énergie et votre amour aux gens de Lac-Mégantic » a-t-elle ainsi déclaré. Une intervention très applaudie. Hormis sur La mer et l’enfant où l’on a pu apercevoir des images des jumeaux Nelson et Eddy en introduction et pendant la chanson, la vie privée de la chanteuse n’a pas été évoquée. Le répertoire francophone de Céline était le cœur de ce spectacle très particulier. Seule une reprise très élégante du titre Bozo de Félix Leclerc a été proposée pour célébrer les 25 ans de la disparition du chanteur et parolier.
 
 
 
Exceptionnellement accompagnée d’une section de cuivres, certaines chansons prennent une ampleur encore plus grande qu’à l’accoutumée. Comme promis, la star internationale a interprété tous ses grands tubes francophones. Ses collaborations avec Jean-Jacques Goldman qui a signé ses plus grands succès étaient au rendez-vous comme Pour que tu m’aimes encore, Je sais pas qui s’est clôturée par un duo saxophone-guitare électrique saisissant, DestinJ’irai ou tu iras (en duo avec Jean-Marc Couture), On ne change pasS’il suffisait d’aimer où la chanteuse était bouleversante, les larmes aux yeux face à l’amour que lui renvoyait le public mais aussi des titres que la chanteuse n’avaient pas été interprétés depuis la fin des années 90 et qui n’ont vraiment rien perdu de leur efficacité comme Je crois toi où les choristes et les musiciens ont offert un final divin rempli de douceur et de musicalité ou Terre qui n’a pas vieilli près de quinze ans après le concert mémorable du stade de France. C’est l’un des morceaux les plus efficaces et les mieux mis en scène de ce spectacle avec ces flammes qui donnent de l’élan et se mêlent à la voix et à l’allure impeccables de l’interprète dont on sent qu’elle prend plaisir à rechanter dans la langue de Molière.
 
 
  
Si la chanteuse n’a pas intégré Que toi au monde à la liste des chansons interprétées samedi, elle tout de même interprété plusieurs succès que lui avaient concocté Luc Plamondon, qui était présent : la très émouvante L’amour existe encore qui, en piano-voix, fait toujours son effet mais surtout le medley Je danse dans ma tête / Des mots qui sonnent / Incognito qui était attendu au tournant. Ces chansons, on pensait que Céline et son équipe les avaient rangées dans un placard qu’ils ne rouvriraient jamais plus. Quel bonheur d’entendre et de voir la star retrouver ses succès de l’époque et de voir qu’elle prend toujours autant de plaisir à les chanter à les redécouvrir. Aux premières notes de « Je danse dans ma tête », le public est entré dans une certaine ferveur. Juste avant de démarrer la chanson la star a donc lancé un malin « vous attendez ça hein ». Avec les cuivres, ces anciennes chansons s’offrent une nouvelle modernité ou un côté kitsch un peu décalé et assumé. Conserver le graphisme des clips originaux pour ce medley contribue aussi à une certaine nostalgie.
 
 
Ce concert exceptionnel a aussi été l’occasion d’offrir à son public plusieurs extraits de son dernier album Sans attendre qui s’est déjà écoulé à travers le monde à plus de 1,2 million d’exemplaires. On a ainsi pu entendre pour la première fois en live Parler à mon père, Qui peut vivre sans amour ? qui envoie vocalement mais qui pourrait bénéficier d’un visuel plus fort, Celle qui m’a tout appris qui a ému Maman Dion, La mer et l’enfant et Je n’ai pas besoin d’amour qui permet d’entendre la chanteuse sur un second piano-voix.
 
 
En plus de ces nombreux titres français, la star qui cartonne à Las Vegas a tenu à intégrer tout de même quelques uns de ses plus grands succès en anglais sur lesquels elle a pu donner de la voix et véritablement impressionner son premier public en rappelant qu’elle est une bête de scène et une technicienne de la voix hors pair comme « It’s all coming back to me now », « The Power of love », « All by myself », « Love can move mountains », « River deep, mountain high » ou encore l’incontournable « My heart will gon on ». Des titres qu’elle a livrés avec brio et souvent abordés comme de véritables performances sportives. Comme un dernier cadeau pour son public québécois, la star a décidé à la dernière minute d’ajouter le premier single de son nouvel album anglais qui est attendu pour le mois d’octobre à la tracklist de son concert événement, Loved me back to life. Un événement très rare dans la carrière de la chanteuse qui n’a pas l’habitude de prendre le risque de présenter un titre inédit inconnu en concert. Le public québécois a vraiment été choyé et est donc le premier au monde à avoir entendu ce nouveau single. Une toute nouvelle chanson signée Sia qui n’est pas sans rappeler très légèrement Diamons de Rihanna, écrite par la même artiste. Le public a littéralement été conquis par cette chanson rythmée, qui entre dans la tête mais qui atteint des notes vertigineuses et qui s’annonce comme un possible futur tube cet automne tellement l’air reste en tête et tellement l’interprète y a mis toute sa voix et toute son âme.
 

 
 Mais le plus beau moment reste sans doute le final de ce spectacle rempli de classe et de grâce. Tout d’abord, ses fans ont décidé de lui faire une belle surprise. Le groupe des Red Heads a décidé de réitérer l’expérience de ce qui s’était passé à Arras, en France, en juillet 2008 et de gonfler des ballons rouges. Mais cette fois ci, il ne s’agissait plus de quelques dizaines de ballons mais de plusieurs milliers de ballons qui ont commencé à faire leur apparition lors de la chanson Pour que tu m’aimes encore. Une surprise qui a semble t’il fait sourire la chanteuse qui avait elle aussi préparé sa surprise visuelle.
 
Après avoir interprété son nouveau titre anglais, la star québécoise a clôturé son concert par ces quelques mots simples mais portant un message d’espoir qu’elle souhaiterait que ses fans diffusent, répandent autour d’eux : « on ne devrait jamais laisser disparaître l’enfant qu’il y en chacun de nous. C’est le miracle que je ne nous souhaite ce soir». Pendant la chanson Le Miracle, le deuxième single de l’album Sans attendre, les bracelets blancs distribués aux 42 000 spectateurs des Plaines d’Abraham se sont illuminés laissant apparaître le symbole de la paix. Un très joli symbole d’humilité de la part de la chanteuse, qui n’a pas choisi de sortie de star mais qui a choisi de mettre en lumière son public et de désigner l’ensemble de ses fans comme étant des artisans et des acteurs de la paix à part entière.
 
Céline peut être contente d’elle. En décidant de se donner à 100%, la star québécoise a offert un show hors pair véritablement inédit et faisant la part belle à quelques pièces un peu oubliées de son répertoire francophone. Pendant plus de deux heures, elle a enflammé les Plaines dans un show très rythmé, millimétré mais rempli d’émotion avec une technique vocale parfaite. « Céline… Une seule fois », le public québécois s’en souviendra. Québé Comm et les Productions J ont réalisé une captation télévisée du spectacle qui, contrairement à ce qui avait été sous-entendu initialement, sera belle et bien diffusée à la télévision. Au Québec d’abord, évidemment. A la demande sur le réseau Illico-Vidéotron à partir du 10 août puis plus tard sur TVA. Puis dans le monde entier. D’après le Journal de Québec, une diffusion en France pourrait avoir lieu à l’automne sur la chaîne du groupe Canal + D17.
 
Cet excellent concert qui rapproche Céline de la musique à l’état pur se passe des gadgets techniques qui sont utilisés de façon rare et à bon escient. Ce concert événement est unique mais servira néanmoins de base pour la tournée européenne qui s’en vient. La diva est au top de sa forme et au sommet de son art. Cela promet de très beaux moments à venir pour les fans qui l’attendent à Anvers et à Paris en novembre.
Repost 0
Published by celinemusic
commenter cet article
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 12:16
Céline Dion est de retour avec un nouvel album français qui cartonne. "Sans attendre" s'est vendu en un peu plus d'un mois à plus de 300 000 exemplaires en France. Dans le monde, cet opus a déjà trouvé près de 600 000 preneurs. Un retour attendu mais un succès qui va au-delà des attentes et qui confirme l'immense popularité de la chanteuse dans les pays francophones.
 
Ce nouvel opus est l'occasion pour la chanteuse de s'adresser à son public français comme elle ne l'avait pas fait depuis longtemps et de donner ainsi une multitude d'interviews. Parmi ces interviews qui se ressemblent beaucoup souvent, une se détache particulièrement. Céline Dion a accepté de répondre aux questions du magazine gay TibuMove.
 
Et les journalistes du magazine communautaire ne se sont pas privés pour demander à Céline son point de vue sur le mariage gay, le dossier chaud en ce moment en France. Alors que les opposants les plus farouches ont fait entendre leur voix à longueurs de manifestations ces dernières semaines, les partisans du mariage pour tous tentent de reprendre le dessus ce week-end. Aujourd'hui, un peu partout en France, les pro-mariage gay tentent de faire entendre leur voix et se battent pour l'égalité des droits. Pourtant, si les sondages montrent que les Français sont plutôt favorables au mariage pour les couples de même sexe, la question de l'adoption divise encore. De nombreuses personnalités ont pris postition en faveur du mariage gay même si quelques uns restent réticents. 
 

La liste des partisants du mariage gay parmi les personnalités est en train de s'allonger. La plus grande chanteuse au monde, Céline Dion, fait partie de ceux-là. Depuis 1993 et sa version de la chanson de la comédie musicale "Starmania", "Un garçon pas comme les autres (Ziggy)", la star de Las Vegas entretient avec son public gay une relation privilégiée. Une relation qu'elle apprécie et qu'elle ne refuse pas d'évoquer.
Elle l'avait déjà fait pour le magazine gay de référence Tétu en 2011 lors de son retour à Las Vegas. Déjà, les journalistes l'avaient interrogée sur sa position par rapport au mariage gay et à l'homoparentalité. Elle avait donc indiqué qu'elle était plutôt favorable au mariage gay.
 
Des propos qu'elle réitère dans le numéro du mois de décembre de TribuMove: Sa question prinicpale est le bien-être de l'enfant. Et selon cette mère de famille, ce bien-être peut se trouver dans une famille homoparentale: "Je n'ai rien contre les gays, je n'ai rien contre le monoparental. Je souhaite bien-sûr à chaque enfant de pouvoir avoir une vie saine et équilibrée. C'est ça le plus important: que ces enfants soient entourés d'amour par deux papas, deux mamans ou un papa et une maman. Vous savez c'est difficile de juger, parfois les enfants ont un papa et une maman et sont livrés à eux-mêmes et maltraités. Est-ce que c'est mieux? Non! Alors je souhaite à tous ces enfants de trouver l'amour et que ce soit entre deux gays... au final, le plus important, c'est qu'ils soient aimés et bien."
 
L'immense star internationale est donc un soutien de plus pour tous ceux qui manifestent aujourd'hui en faveur du mariage gay. Une prise de position rare pour une artiste qui n'a pas l'habitude de dévoiler ses idées politiques qu'elle garde au fond d'elle comme son seul jardin secret, ce qui lui permet de toujours séduire le public le plus large possible. Cette fois, elle a pris le risque de choquer. Mais plus que l'égalité des droits, c'est le bien-être des enfants qui prime pour cette mère de trois garçons.
 
Au-delà du débat du mariage gay qui agite en ce moment les esprits en France, Céline Dion évque ainsi son rapport avec les gays, en prenant le soin d'éviter toute stigmatisation: "Je rencontre beaucoup de gays qui viennent voir mon spectacle à Las Vegas et qui sont sensibles à ce que je fais. Et puis dans mon équipe, j'ai des gays avec qui je travaille que je respecte énormément et qui me respectent aussi. Ce sont des gens très sensibles. Je ne considère pas les gays comme des gens différents. J'ai une relation extraordinaire avec eux, je m'entends super bien et je travaille tellement bien avec eux.
 
L'interview du magazine gay s'achève sur une note plus légère. Le journaliste a demandé à la star si elle avait déjà vu un transformiste l'imitant. Une fois de plus, la réponse de la star est pleine d'humour et de tolérance: "Non, malheureusement! (rires). Je sais qu'il y a beaucoup de transformistes qui me refont. Cela me touche énormément car c'est une récompense de tout mon travail. C'est un beau cadeau!"
 
Par ces mots pleins de tolérance, la star qui fédère tous les publics, manifeste ainsi virtuellement son soutien au mariage pour tous comme des centaines de milliers de personnes en France.
Repost 0
Published by celinemusic
commenter cet article
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 14:44
Céline Dion est de retour dans la langue de Molière avec un nouvel album intitulé "Sans attendre". Un événement pour les fans de la chanteuse qui n'avait pas sorti de nouvel album français depuis "D'elles" en 2007, qui avait connu un succès mitigé. Un album qui était sorti à l'époque sans grande promotion malgré une émission spéciale sur TF1 qui avait été enregistrée à Montréal au Québec.
 
Cette fois, il s'agit d'un véritable retour. La star a fait le déplacement en France, à Paris, pour présenter son nouvel album lors d'un véritable marathon promotionnel. Du 20 au 30 novembre, la star était donc présente sur le sol français avec toute sa tribu (René, René-Charles et les jumeaux Nelson et Eddy). Il ne s'agissait pas d'une simple visite de courtoisie mais bien d'un voyage promotionnel comme elle n'en avait pas fait depuis longtemps pour le public français à qui elle manquait. La star s'est donnée à fond pour le succès de son album mais aussi pour ses fans qui étaient nombreux à avoir fait le déplacement dans la capitale uniquement pour pouvoir approcher leur chanteuse préférée. Hormis TF1 qui n'a pas vraiment déroulé son tapis rouge à la chanteuse internationale, la venue de la star a innondé les médias dans un plan promo bienvenu et bien huilé. Le point d'orgue de cette tournée marathon a été le prime-time événement que lui a consacré France 2 le 24 novembre dans un "grand show" exceptionnel. Une émission très attendue, et qui a été à la hauteur des espérances. Retour sur les coulisses de cette soirée événement.
 
Depuis que le retour de Céline Dion dans un nouvel album français a été annoncé, en 2010, les équipes de Carson Prod, la société de production de Franck Saurat, sont sur le coup. Alors que le retour de la star québécoise semblait proche, une émission spéciale intitulée "Céline Dion en questions", présentée par Patrick Sabatier, dans laquelle des fans auraient pu poser une question à la star de Las Vegas avait d'abord été évoquée. Mais ce genre de "Jeu de la vérité" a finalement quitté définitivement la grille de France 2 après quelques numéros qui n'auraient pas vraiment séduit. Entre temps, d'autres émissions autour de Céline ont été produites ou co-produites avec succès sur France 2 et France 3 dont la version française de "Céline: Trois garçons et un nouveau spectacle" renomée pour France 3 "Céline Dion, une star pas comme les autres". Exit donc Patrick Sabatier et le concept des fans qui posent des questions en direct mais Carson Prod a toujours gardé la main sur ce projet d'émission spéciale Céline. Une émission aux enjeux énormes pour la star puisqu'elle devait servir d'émission de lancement pour son nouvel album "Sans attendre". Un album sorti le 5 novembre dernier et qui bénéficié d'un excellent démarrage: aussi époustouflant que surprenant en ces périodes de crise.
 
L'équipe de Céline Dion a visiblement repris la main sur ce projet d'émission. La chanteuse a donc choisi de s'entourer d'amis et a accepté un duo d'animateurs inédit. Cette émission sera donc présentée par Michel Drucker, le premier à l'avoir présentée à la télévision française en 1983 dans "Champs Elysées", et Véronic Dicaire, son amie-imitatrice qui a fait ses premières parties à Montréal et dont René Angélil, le mari et manager de Céline Dion est devenu l'un des pygmalions. L'émission qui avait pour nom de code "Céline en 3D" (pour Dion, Drucker et Dicaire) s'appellera finalement "Céline Dion: Le grand show" et n'aura pas lieu au Palais des Congrès de Paris comme annoncé initialement mais dans un studio de télévision à Aubervilliers (93). Cependant, une chose n'a pas changé. L'émission doit avoir lieu en direct.
 
Après une véritable bataille pour obtenir des places pour ce grand spectacle télévisuel, environ 900 personnes ont pu assister au show en direct (sur plusieurs milliers de demandes, paraît-il). Dans le public du direct, des sièges avaient été réservés sur la partie droite de la fosse pour des VIP. Parmi eux, on pouvait, entre autres, apercevoir Cyril Feraud, l'animateur de Slam sur France 3, ou encore Adrien Rohard, chroniqueur de l'émission de Jean-Marc Morandini "Vous êtes en direct!" sur NRJ 12. Car si la majeure partie de l'émission était bien en direct, quelques séquences avaient été enregistrées à l'avance, dans l'après-midi. Reportage dans les coulisses d'une émission très réussie.
 
Dès 10 heures du matin, les plus grands fans de la chanteuse attendaient déjà aux portes du studio qui devait ouvrir à 12 heures. En effet, une première partie de l'émission a été tournée l'après-midi mais la plupart des chansons étaient celles d'autres invités. Et pour cause, Céline n'était visiblement pas là au moment où les premiers invités ont enregistré leurs prestations. A noter que la production de l'émission a pris soin de retirer la mention "en direct" pour chaque séquence enregistrée.
 
C'est vers 13h30 que le tournage de ces séquences pré-enregistrées pour cause d'absence des invités le soir a vraiment débuté. Le public, chauffé à bloc pour voir Céline (le chauffeur de salle n'a pas eu à faire grand chose) a dû attendre. Car c'est d'abord Vincent Niclo qui a enregistré une chanson qui n'est pas passée dans l'émission le soir. Ensuite, M. Pokora est venu interpréter plusieurs fois son duo "Envole-moi" avec la jeune chanteuse Tal. C'est le titre phare qui a servi de lancement à l'album à succès "Génération Goldman" enregistré en hommage à Jean-Jacques Goldman qui a mis sa carrière entre parenthèses. Cette chanson a ainsi été une manière de faire un clin d'oeil à celui qui a fortement contribué au succès de Céline en France. Une fois cette chanson chantée correctement, la troupe de Robin des bois, la nouvelle comédie musicale de Coullier Productions a rejoint l'ex-Linkup pour sa première apparition officielle à la télévision. Ensemble, ils ont enregistré l'une des chansons phares de l'album "S'il suffisait d'aimer", "Dans un autre monde". Une chanson réorchestrée pour l'occasion de façon assez originale mais qui rappelle que le répertoire de la diva québécoise n'est pas le plus simple à interpréter, surtout quand le groupe est majoritairement composé d'interprètes masculins. Ils ont dû enregistrer donc plusieurs fois leur version de ce tube qui avait enflammé le stade de France en 1999. Véronic Dicaire a également profité de cette session d'enregistrement pour enregistrer la séquence d'ouverture de l'émission. Une séquence que l'imitatrice, visiblement ravie d'être là, a tenu à enregistrer dans les conditions du direct.

     
Est ensuite arrivé Johnny Hallyday qui ne pouvait pas être là le soir pour cause de concert à Caen. Très applaudi, il a enregistré avec ses musiciens (mais apparemment en play-back) en une seule prise son single "L'attente". Après que le rockeur ait quitté le plateau, le chauffeur de salle a annoncé que Céline Dion allait arriver pour enregistrer son duo avec Johnny et que la séquence de l'après-midi serait terminée. Le public s'empare d'une certaine frénésie: "Céline! Céline!". On l'aperçoit discuter avec son équipe puis enfin elle monte l'escalier et se révèle face au public. Une longue standing-ovation a lieu. Céline s'adresse à ses fans dans son micro mais on l'entend mal tellement les cris des fans sont puissants. Elle descend les marches et explique qu'elle attend Johnny. Ce qui lui permet de mieux savourer les retrouvailles avec son public français et de confier une première fois que les "OH OH OH OH OH" du public français lui avaient manqué. Le public en redemande et l'arrivée de Johnny va relancer logiquement les cris et les applaudissements. Voir ces deux artistes, ces deux monstres sacrés de la chanson réunis sur un même plateau est un moment assez unique et le public en a conscience. Les deux artistes, complices, rigolent même de cette situation, mais semblent tous deux savourer cet amour extrême du public.
 
Des membres de la production viennent voir Céline pour lui expliquer le déroulement de la séquence, à savoir la chanson et l'interview avec Michel Drucker sur le fauteuil. Comme Véronic Dicaire plus tôt, la star internationale désire enregistrer la scène dans les conditions du direct et donc enchaîner la chanson et l'interview d'affilée. C'est elle qui prend la décision finale, sans vraiment laisser le choix à Johnny et sans être conseillée par René sur le plateau, qui lui est resté dans l'ombre des coulisses. Avant d'enregistrer donc ce fameux duo, la star prend le soin d'informer le public qu'il n'y a pas eu de répétition et donc qu'elle considère cette prestation comme une répétition en public, ce qui n'est pas banal, s'amuse-t-elle à dire. Elle explique donc que s'il y a un souci, ils ré-enregistreront la chanson. Pourtant, aucun couac. Les deux professionnels ne chanteront, visiblement en play-back, "L'amour peut prendre froid" qu'une seule fois et enchaîneront avec l'interview comme l'avait décidé la chanteuse juste avant. C'était la première fois que les deux artistes chantaient leur nouvelle chanson ensemble puisqu'ils avaient enregistré la chanson chacun de leur côté pour la version studio.

   
Une fois cette séquence terminée, la star québécoise a rapidement dit au revoir au public. Très professionnelle, la star n'a pas besoin de beaucoup de temps pour se caler et redémarre rarement ses chansons même lorsqu'elles sont enregistrées. Du coup, le public présent uniquement pour la session de l'après-midi n'aura vu Céline qu'une vingtaine de minutes à peine. Il est environ 16 heures.
 
Mais pour Céline et le public, la journée ne faisait que commencer. Alors que le public attendait déjà dans le froid parisien l'ouverture du studio pour le direct du soir, Céline répétait ses chansons à l'abris des regards. Comme souvent la star n'a rien laissé au hasard. Elle a répété toutes ses chansons même les nombreux solos qui étaient souvent en play-back. Mais les répétitions ont surtout été nécessaires pour les deux duos sur lesquels tout le monde était en live: les musiciens et les chanteurs. Céline Dion a laissé Raphaël Gendron-Martin, journaliste au journal de Montréal, la suivre pendant toute sa promotion européenne. Il a ainsi pu assister aux répétitions du "Grand show" du 24 novembre sur France 2 et les filmer.

 
On a pu ainsi voir un Patrick Bruel très ému de pouvoir enfin partager un duo avec Céline. Sans intermédiaires, les deux artistes ont partagé un bon moment en répétition sur le duo "Qui a le droit". Selon Michel Drucker, c'est Céline elle-même qui aurait choisi d'interpréter cette chanson en duo avec le chanteur de "Place des grands hommes". Un duo magnifique qui déjà en répétition donnait des frissons. Le chanteur n'en revenait pas et voulait même diffuser ce qui avait été enregistré pendant les répétitions tellement l'alchimie entre les deux artistes avait opéré. Ce duo a été d'autant plus sublimé lors du direct par les nuances vocales des deux chanteurs mais pas seulement. En effet, les concepteurs de la soirée ont eu la bonne idée de distribuer au public des briquets, à allumer uniquement pendant cette chanson. Plein de petites lumières qui ont donné à cette chanson une dimension encore plus grande.
 
Pour Florent Pagny, qui venait chanter en duo avec Céline Dion l'un des tubes de l'album "D'eux", "J'irai où tu iras", la tâche a été plus difficile. Remplacer Jean-Jacques Goldman et son timbre de voix si particulier n'est pas donné à tout le monde. Et même le coach de "The Voice" a eu quelques difficultés. Dès la répétition, le baryton a rencontré des soucis avec la tonalité de cette chanson un peu trop haut perchée pour lui: "Soit je suis en bas et j'arrive pas à chanter. Soit je suis trop haut et je le fais à l'arrachée et puis comme c'est de la voix de gorge...". Les deux artistes ont donc opté pour une option intermédiaire: baisser la tonalité pour permettre à l'un et l'autre de ne pas être trop mal à l'aise. Alors, était-ce un mauvais choix de chanson? Peut-être. Florent Pagny a beau être l'un des plus grands chanteurs français, il aurait sans doute été bien meilleur sur l'une de ses chansons comme ce fut le cas lors du duo sublime qu'il avait interprété en 2007 avec Céline sur "Caruso".

 
D'autant plus que s'il y a bien eu une répétition, l'interprétation de "J'irai où tu iras" était bien en direct et en live. Et les aléas du direct sont venus se greffer à cette prestation. En plein milieu de la chanson, Florent Pagny a quasiment arrêté de chanter. Il ne répondait plus à Céline et semblait un peu perdu. Céline Dion a donc terminé la chanson quasiment seule, tentant de sauver ce duo assez approximatif. Pourquoi? Il a donné lui même la réponse dans l'émission de Daniela Lumbroso, "Chabada" le 2 décembre dernier sur France 3. Selon lui, qui a pour habitude de ne pas toujours connaître par coeur les paroles de ses chansons, il y a eu une panne de prompteur. Une panne qui semble confirmée également par Céline Dion elle-même, qui était aussi sur le plateau de France 3. Pourtant, malgré ce duo pas vraiment satisfaisant, la star n'en n'a pas voulu au chanteur qu'elle semble apprécier vraiment. Elle lui a adressé plusieurs bravos et mercis et était très attentive lorsqu'il a chanté son nouveau single.
 
"Céline Dion: Le grand show" est l'émission de tous les succès. Elle célèbre le succès du nouvel album français de la star québécoise "Sans attendre", qui avait fait un démarrage tonitruant avec près de 100 000 exemplaires vendus rien qu'en France pour la première semaine. Michel Drucker avait d'ailleurs remis à la chanteuse un triple disque de platine, symbolisant les 300 000 exemplaires mis en vente en magasins. Pour présenter cet opus, la star a donc choisi ce prime-time spécial avec des duos: Florent Pagny et Patrick Bruel, pour la première fois. Mais c'était surtout une manière de présenter son nouvel opus et aussi grâce à ces artistes invités d'attirer un maximum de téléspectateurs. Et le pari a été plus que tenu. L'audience a été au rendez-vous. Si bien que "Le Grand show" a failli battre le carton de TF1, "Danse avec les stars", dont l'audience a baissé fortement ce soir-là malgré l'enjeu de la demi-finale comme l'a noté le site Purecharts. Les chiffres de Médiamétrie sont là et la popularité de la chanteuse est indéniable: 4,85 millions de téléspectateurs, soit 23,2% du public présent devant le petit écran. Des chiffres records pour un prime-time de divertissement que la chaîne publique n'avait pas connus depuis longtemps.
 
Un retour en grâce donc pour la chanteuse qui n'était pas venue en France depuis 2008. Le succès de cette émission est évidemment dû à l'énorme popularité de la chanteuse dont les très bonnes ventes de disques ces dernières semaines témoignent mais pas seulement. La présence de Véronic Dicaire et ses numéros en direct et en live ont permis de rompre le train-train des émissions de variétés. Seul véritable problème, France 2 et les équipes de Carson Prod n'ont pas pris le risque de concentrer l'émission uniquement autour de Céline Dion. Une partie de l'émission a été ainsi consacrée à la promotion des invités qui viennent pour chanter leurs propres chansons et viennent perturber le concept de l'émission spéciale. Est-ce impossible d'avoir une émission spéciale Céline Dion sans être obligé de se voir infliger la promotion intempestive des autres artistes? Au Québec, lors du spécial "Sans attendre" sur TVA, Julie Snyder ne mentionnait même pas les actualités des autres invités. En France, sans doute en raison du nombre réduit d'émissions de variété, on programme les artistes dans le spécial d'un autre artiste et ils y chantent leur single en entier? N'est-il pas possible de trouver un juste milieu entre ces deux modèles?
 
Mais le "Grand show" était assez long (près de 2h45) pour laisser à Céline la place de s'exprimer et de chanter. Le public a ainsi pu découvrir des nouvelles chansons comme "Parler à mon père", "Le miracle", "L'amour peut prendre froid" (en duo avec Johnny Hallyday) et le très énergique final "Qui peut vivre sans amour?" mais aussi ses plus grands tubes.
 
Ainsi, on a pu retrouver dans une ouverture époustouflante avec les danseurs "River deep, Mountain high" (sa reprise de Tina Turner qu'elle interptète à Las Vegas), "S'il suffisait d'aimer" ou encore, ce qui reste son plus grand tube, la bande originale du film "Titanic", "My heart will go on". La chanteuse a également été rejointe sur scène par Michel Sardou pour interpréter pour la première fois à la télévision leur duo "Voler". Un tube français manquait étonnament à l'appel, "Pour que tu m'aimes encore".
 
L'émission a été marquée par une Céline Dion très énergique et émotive, vraiment heureuse de retrouver son public français, mais aussi par des surprises plutôt bien senties. L'émotion était bien là: les images de son père, le cadeau de la femme d'Henri Salvador qui lui a offert son célèbre chapeau, sa mère disant le texte de "La mère et l'enfant", la chanson de Grand-Corps Malade... Une soirée remplie d'émotion donc où cette fois les producteurs ont décidé d'innover en présentant à Céline Dion une chanson totalement inédite. Une chanson qui n'est donc pas à vendre. En effet, Chimène Badi est venue interpréter un titre que même Céline Dion ne connaissait pas. "Les cinq doigts de la main" est une chanson écrite par Jacques Vénéruso, l'auteur de "Parler à mon père", sur la vie de Céline, René, René-Charles et les jumeaux Nelson et Eddy, qui représentent les "cinq doigts de la main". Une chanson qui, une fois de plus a émue la chanteuse.

   
Mais au-delà de ces vagues d'émotion, cette émission restait une émission de divertissement. On a pu ainsi découvrir des moments drôles de la télévision québécoise où Céline se voulait imitatrice de Mireille Mathieu ou encore de Cindy Lauper. Des moments jamais diffusés jusqu'ici à la télévision française. Comme quoi, la star a encore de quoi nous surprendre. L'occasion pour Céline et Véronic d'imiter en direct Mireille Mathieu. Ensemble, elles ont également imité Adele sur "Rolling in the deep". Un titre que les deux artistes auraient pu interpréter entièrement. D'autant plus que les musiciens avaient répété cette chanson avant le début de l'émission. Il est donc dommage qu'elles n'aient pas vraiment partagé la scène le temps d'un vrai numéro. Sans doute par manque de répétition. Céline Dion n'étant arrivée dans les studios que vers 15h.

   
Les numéros de Véronic Dicaire ont été de vrais moments de récréation. On retiendra particulièrement la version hilarante de "Vanessa Paradis" de "All by myself" et son imitation bouleversante de Whitney Houston. Du côté des invités, c'est la version de "All by myself" de Vincent Niclo qui est la bonne surprise de cette émission. Céline Dion, qui visiblement ne l'avait pas entendu avant, semblait vraiment époustouflée par sa prestation.

   
Du côté des questions posées par les animateurs, les fans aguerris n'auront pas appris grand chose mais elles ont permis de revenir sur des points à éclaircir comme son rapport à la chanson de "Titanic", son envie de cinéma ou encore son rapport à "All by myself". Il n'y a que sur l'hypothèse d'un retour en France sur scène que la star a refusé de donner une réponse claire en répondant: "mais là je chante déjà en France". La complémentarité entre Michel Drucker et Véronic Dicaire a vraiment bien fonctionné et a permis ainsi de diversifier les thèmes des moments d'interviews qui ressemblaient plus parfois à une conversation entre artistes et amis qu'à une interview classique. Une sphère intime donc, comme celle défendue dans "Sans attendre".
 
Ce "grand show" était d'une très bonne qualité et la star s'est donnée à fond et en direct du début à la fin mais on peut regretter le peu de live et aussi des capacités inexploitées. Par le terme "Grand show", on aurait pu s'attendre à un spectacle plus visuel, à plus d'interventions des danseurs qui ont assuré sur l'ouverture de l'émission mais aussi à plus de duos inédits. Mais ce programme aura au moins permis de ramener le "grand public" à Céline Dion. 
 
A la fin de l'émission, lors du générique, Céline s'est élancée vers ses fans et a provoqué un léger mouvent de foule, chacun voulant taper dans sa main. Un beau moment pour ces fans comblés par ce "grand show". Visiblement très heureuse et très satisfaite de cette soirée pas comme les autres sans être révolutionnaire, elle a prolongé ce moment pendant un petit instant sur l'air de "River deep, mountain high". Pleine d'énergie, comme le public, elle semblait avoir envie de ne pas quitter la scène. Etonnant pour celle qui a l'habitude de ne pas s'éterniser à la fin de ses spectacles. Assez rapidement, tout sourire, la star a tout de même quitté le plateau de France 2 après avoir remercié ses fans.
 
Une série de rencontres avec des fans qui avaient gagné des concours était organisée dans les coulisses du grand show à l'issue de l'émission. Des chanceux qui ont pu approcher la star, lui parler un instant, prendre des photos avec elle ou encore lui demander un autographe, quand d'autres attendaient à la sortie du studio ou devant son hôtel dans l'espoir de l'apercevoir . Après cette soirée chargée, on aurait pu penser que la star, qui avait rendu visite à son ORL lors de son arrivée à Paris, serait pressée de rentrer et profiterait des vitres teintées de sa voiture pour passer inaperçue. Mais ce serait mal connaître la diva québécoise, qui n'en a pas le comportement.
 

 
 A plus d'une heure du matin, la chanteuse a quitté le studio d'Aubervilliers. Plusieurs dizaines de fans attendaient encore la star aux abords du studio. Malgré l'heure tardive, la chanteuse a décidé de baisser la vitre de sa voiture afin de signer quelques autographes. Mais la sécurité était aux aguets et les fans un peu agités. A cela, il fallait ajouter l'équipe du "Petit journal" de Canal + de Yann Barthès qui avait pour mission d'obtenir une déclaration de la chanteuse. Elle leur a donc adressé un petit message de conclusion à cette merveilleuse soirée. C'est pendant cette interview improvisée, qui a donc empêchée, involontairement, certains fans de pouvoir avoir leur moment avec Céline, que nous avons pu prendre une photo exclusive. Après ces quelques minutes passées avec ses fans et donc "Le Petit journal", Céline est rentrée à l'hôtel. Mais devant le George 5, d'autres fans l'attendaient encore. Et encore une fois, la star s'est montrée généreuse en allant à la rencontre de ses fans malgré l'heure et en signant plusieurs dizaines d'autographes.
   
Photo exclusive, à la sortie du "Grand show" le 24 novembre 2012
Photo exclusive celinemusic.over-blog.com
Cette soirée a donc été une soirée de rêve pour tout le monde: pour Céline Dion évidemment, pour ses fans à qui on annonçait cette émission depuis des mois, pour France 2 et Carson Prod qui récoltent une audience record mais aussi pour Coullier Productions qui a profité de cette émission pour faire la promotion de ses artistes les plus populaires. Elle a surtout permis d'éviter une chute des ventes trop forte pour "Sans attendre". Ce nouvel opus s'est déjà plus vendu que son précédent opus français "D'elles". En France, "Sans attendre" atteindra bientôt le cap des 300 000 exemplaires vendus. La première mission de cette émission, contribuer au succès de ce nouvel est opus, est donc amplement remplie. Le succès de cette émission de lancement est tel que France 2 diffusera le 4 janvier 2013 à 22h50 un documentaire inédit de 90 minutes intitulé "Les coulisses de Céline Dion, Le grand show".
Repost 0
Published by celinemusic
commenter cet article
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 08:30
La star québécoise est de retour avec un nouvel album français. La chanteuse, qui n'a pas sorti de nouvel album inédit depuis 5 ans, signe un retour fracassant avec "Sans attendre". Ce nouvel opus très personnel mais où l'on retrouve aussi des duos avec Johnny Hallyday et Henri Salvador s'arrache chez les disquaires et a déjà trouvé près de 150 000 preneurs, rien qu'en France.
 
Un beau succès pour la star de Las Vegas qui avait du mal à faire des étincelles dans les charts ces dernières années. Un succès porté par un premier single touchant mais rythmé intitulé "Parler à mon père" qui était sorti dès le mois de juillet. Après un démarrage difficile en France, le single avait été boosté par la publication de son clip en septembre. Un très beau clip signé Thierry Vergnes où la star rayonne en robe blanche dans le désert du Nevada et émeut. Dernièrement, le titre a réussi à s'imposer dans le top 10 du classement des singles en France, 4 mois après sa sortie.
 
Les périodes de fêtes de fin d'année approchant, c'est la deuxième piste de l'album, "Le miracle", qui a été choisie comme second single. Même si cette chanson est loin d'être la plus originale et la plus percutante de "Sans attendre" qui mêle habilement les thèmes de l'amour et de la mort, c'est le titre le plus positif et le plus léger. Une légèreté qui se traduit aussi désormais par l'image dans un clip très automnal qui a été dévoilé ce mardi.
 
Pour le deuxième clip, même recette. On prend les mêmes et on recommance. Une fois de plus, c'est Thierry Vergnes qui est à la réalisation de ce nouveau clip. Celui qui a déjà signé deux clips sur "D'elles", le précédent album français de la chanteuse, et celui, excellent, de "Parler à mon père" ne fait cette fois pas de miracle, quoiqu'en dise la chanson. On dirait qu'il commence à tourner en rond. Il n'empêche que ce clip reste agréable à regarder et illustre bien la chanson.
 
Il reste une Céline Dion très souriante et impliquée pour qui "tout est un miracle". Un clip plein de bons sentiments donc qui consiste à regarder le monde comme Céline le ferait et donc à s'émerveiller de tout: l'eau, la nature, les enfants, les personnes âgées, les sportifs... Un clip à regarder quand on a un coup de blues et besoin de se redonner la pêche. Volontairement, on est dans un monde idéalisé où tout n'est qu'amour, sourire et beauté. Le clip laisse découvrir une Céline radieuse et apaisée dans la forêt de son club de Golf à Terrebonne au Québec ou au chaud devant une cheminée, entrecoupée par des personnes de toutes origines qui volent dans les airs (oui, oui), tout sourire également. Un bel hymne subtil à la liberté et à la tolérance.
 
La fin du clip est surprenante. Comme pour "Parler à mon père", le réalisateur fait appel à la citation. Qui aurait pensé qu'un jour on pourrait faire le lien entre Céline Dion et Albert Einstein? Sans doute pas grand monde. Pourtant, ce clip le permet. En effet, cette ode à la maternité se termine par l'image d'une femme enceinte accompagnée par une phrase d'Albert Einstein qui représente la philosophie de ce nouveau titre: "Il y a deux façons de vivre sa vie: "L'une comme si rien n'était un miracle, l'autre comme si tout était un miracle". La diva québécoise a évidemment choisi la seconde option. Un très beau clip donc mais qui est très loin de l'excellence de "Parler à mon père".
 
Ce nouveau clip arrive au très bon moment et permettra de faire découvrir un peu mieux la diversité de ce nouvel album. La star est en France pour faire découvrir les chansons de son nouvel album et en particulier pour un "Grand show" qui sera diffusé samedi soir sur France 2.
Repost 0
Published by celinemusic
commenter cet article
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 23:02
On se doutait qu'elle serait numéro un mais cette fois la star de Las Vegas a pulvérisé les compteurs et signe avec "Sans attendre" son meilleur démarrage depuis de longues années. Elle surprend ainsi tous ses détracteurs qui avaient enterrée la diva bien trop vite.
 
 
Au départ, on craignait même le pire pour ce retour de la chanteuse québécoise dans la langue de Molière. En effet, rien ne laissait présager le fait qu'elle réaliserait grâce à "Sans attendre" le meilleur démarrage de l'année pour un nouvel album inédit avec près de 100 000 ventes en une semaine, à peine. Depuis cinq ans, la star n'avait pas sorti de nouvel album inédit. L'attente autour de ce disque était extrêmement forte autant du côté des fans que de celui des journalistes.  "Parler à mon père", le premier single, était sortie début juillet. Une chanson émouvante et entrainante sur la disparition de son père, écrite par Jacques Vénéruso, qui a réalisé la majeure partie des chansons de "Sans attendre". La sortie de ce nouveau titre inédit avait eu lieu en France dans une indifférence quasi-générale. Entré à la 32ème position des ventes de single en France, cette nouvelle chanson peu soutenue médiatiquement au départ avait dégringolé jusqu'à la publication du très beau clip réalisé par Thierry Vergnes  qui avait permis au titre de remonter dans ce classement hexagonal. Ce démarrage en demi-teinte laissait donc prédire un avenir plutôt discret voire un échec commercial cuisant pour l'interprète de "Pour que tu m'aimes encore", cinq ans après les ventes discrètes de "D'elles", son précédent opus français. La crise du marché du disque en plus.
 
Comme si ce contexte difficile ne suffisait pas, les critiques qui ont écouté l'album ne se sont, une fois de plus, pas gênés pour dire tout le mal qu'ils pensaient de Céline et de son album. Ni assassine, ni emballée, la critique est mitigée. En France, comme au Québec, les plus virulents ont fustigé un album qu'ils jugent "inégal". Plus qu'inégal, ce nouvel album est surtout varié et différent de ce que la chanteuse a pu proposer auparavant. La star ne cherche pas à copier et à retrouver les succès du passé mais propose autre chose, en évitant la facilité et en s'ouvrant à la diversité. Cette variété qui plait ou dérange est le résultat du travail des différents auteurs qui ont conçu les chansons de cet album spécialement pour la chanteuse. Très intime, cet album lui permet de se dévoiler en douceur mais sans pudeur. Ultra-personnel, le risque avec cet album était donc de repousser toutes les personnes qui ne seraient pas vraiment fans de la femme qu'est Céline Dion. Mais visiblement, il n'en rien. En témoignent des chiffres de ventes impressionnants.
 
Les journalistes n'en reviennent pas et peu sont ceux qui auraient misé sur un tel succès. On savait que le retour de Céline Dion en français était très attendu et avait été maintes fois reporté mais les chiffres sont au-delà des espérances. Près de 100 000 ventes en une semaine! Plus exactement, la chanteuse a vendu 95 569 exemplaires de son album "Sans attendre" pour sa première semaine d'exploitation. L'album sorti le lundi 5 novembre qui existe en deux éditions (classique avec 14 titres et Deluxe avec 16 titres et un calendrier) s'est principalement vendu sous sa forme physique. A l'heure où le numérique prend de plus en plus de place sur le marché de la musique enregistrée, seuls 5 229 exemplaires ont été vendus en digital d'après le site consacré à l'actualité musicale Purecharts. Un disque de Céline en français étant un véritable événement rare, est donc davantage plébiscité par les amoureux du support physique. Ce démarrage record, au delà d'être une très bonne nouvelle pour un marché du disque, en berne, est aussi une très bonne nouvelle pour la star québécoise.
 
Ce démarrage était inespéré. Tout d'abord car il est nettement au dessus des performances de ses derniers albums inédits. Près de 100 000 exemplaires, c'est presque le double des ventes de "D'elles", son précédent album français, en 2007, qui n'avait trouvé que 55 000 preneurs. Avec la crise du disque et un lancement médiatique plutôt discret marqué par une interview pour "7 à 8" le 4 novembre dernier sur TF1, une interview accordée à Daniela Lumbroso pour TV mag et plusieurs sujets dans les journaux télévisés, ce carton est une véritable surprise. Malgré cette crise sectorielle qui touche tous les artistes, Céline Dion fait l'exception et réussit à vendre presque deux fois plus qu'en 2007. Et le site consacré à l'actualité musicale Purecharts rappelle aussi que le dernier opus inédit que la chanteuse avait sorti avait fait un démarrage encore plus bat que "D'elles". En novembre 2007, l'opus anglais "Taking chances" n'était entré qu'en seconde position du top albums français, pour seulement 29 400 exemplaires en première semaine.
 
Ce retour triomphal n'est pas une surprise mais son ampleur est un véritable exploit. Sony, la maison de disques de l'interprète québécoise, n'a d'ailleurs pas attendu longtemps avant de se féciliter de cet incroyable succès en évoquant le "meilleur démarrage de l'année" pour "Sans attendre". C'est en effet le meilleur démarrage en France en 2012 pour un nouvel album inédit. La chanteuse devance le groupe anglais Muse de quelques milliers d'exemplaires. Pourtant, un autre disque avait réussi à dépasser le chiffre de Céline Dion. C'est l'album des Enfoirés. D'après Purecharts, le disque caritatif collectif qui sort tous les ans en début d'année devance la Québécoise et est le meilleur démarrage de l'année. Ainsi, "Sans attendre" est le deuxième meilleur démarrage de l'année. A noter, que de l'autre côté de l'Atlantique, au Canada, terre natale de la chanteuse, l'album se vend également très bien puisqu'il se classe numéro un avec près de 92 000 exemplaires vendus.
 
 
Il s'agit donc là d'un véritable succès qui témoigne une envie du public français de retrouver cette chanteuse qu'ils affectionnent particulièrement pour ses chansons mais aussi pour sa personnalité atypique et sa proximité avec son public. Sans promotion tapageuse, la star québécoise se paye le luxe d'être numéro un et de signer le deuxième meilleur démarrage de l'année en France avec ce nouvel album très intime. Un opus construit uniquement autour de la star et de ses thèmes de prédilection comme l'amour, la maternité, la famille et le temps qui passe. Mais, très populaire, elle a su toucher le grand public grâce à un titre phare, plus atypique et plus universel que les autres, "Parler à mon père". Après un démarrage timide, la chanson trouve enfin son public et a réussi à entrer dans le top 10 du top singles français. Le titre est classé 8ème, ce qui montre que la chanteuse est loin d'avoir dit son dernier mot. Cette remontée surprenante de "Parler à mon père" dans le classement plusieurs mois après sa sortie montre que la popularité de la star n'est pas en berne et que l'engoument qui existe autour d'elle est toujours présent. En dehors de ses fans, très fidèles, qui seront touchés par l'ensemble de l'album où la star se montre plus douce qu'à l'accoutumée, le grand public sera sans doute comblé par de nouvelles collaborations qui sont parsemées dans ce quatorzième album français.
 
La chanteuse québécoise s'est ouverte à de nouveaux auteurs sans pour autant se renier. Parmi ces nouvelles plumes, on retrouve Maxime Le Forestier, Stanislas, Grand Corps Malade ou encore Luc Plamondon qui est de retour avec un titre bouleversant. La chanteuse a également eu la bonne idée d'intégrer trois duos à ce nouvel opus. Se mêlent donc à la voix d'or de la star trois grands interprètes masculins: Jean-Pierre Ferland, Johnny Hallyday et Henri Salvador (pour un duo virtuel). Bien que très personnel, cet opus très varié ne manque donc pas d'atouts pour fédérer un large public.
 
Et ce succès n'est sans doute qu'un début. En effet, la star est loin d'avoir abbatues toutes ses cartes. Car si au Québec, Céline Dion a fait le tour de toutes les émissions à succès et proposé une spéciale sur TVA, en France il n'en est rien. Finies les interviews minutées, enregistrées à Montréal. Céline Dion pose ses valises en France cette semaine pour un voyage promotionnel exceptionnel qui devrait faire beaucoup de bruit. Le samedi 24 novembre prochain, la star aura les honneurs du prime-time pour un "Grand show" exceptionnel sur France 2. Outre les nombreuses apparitions médiatiques de la chanteuse qui innondera les télévisions françaises ces prochaines semaines, le clip du nouveau single intitulé "Le miracle", devrait être dévoilé dans quelques jours. La vraie promotion française commence pour la star québécoise et devrait permettre à l'album "Sans attendre" de garder la tête du classement des meilleures ventes d'album en France pendant encore un moment. 
Repost 0
Published by celinemusic
commenter cet article
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 17:59
Le grand retour de Céline Dion est l'événement musical de cette fin d'année. La plus francophone des chanteuses internationales est de retour dans la langue de Molière. Un retour très attendu puisque la star n'a pas sorti d'album français depuis "D'elles" en 2007. Un album-concept autour des femmes qui n'avait pas vraiment séduit le grand public. Ce nouvel opus intitulé "Sans attendre" qui sort ce lundi 5 novembre, après plusieurs reports, a donc la lourde tâche de faire revenir la diva québécoise en haut du top. Pour convaincre, la chanteuse accueille de nouvelles plumes mais reste dans son univers et propose un album très intime. La star se raconte à travers ces 16 titres qu'elle décrit comme une invitation VIP à entrer dans son univers.
   
Celine Dion: Sans attendre
 
C'est sans doute l'album le plus personnel de la chanteuse. Un opus d'une douceur extrême où les mots et l'émotion passent bien avant la puissance vocale. C'est du sur-mesure et ça s'entend. La star propose quelque chose de neuf, d'inédit sans toutefois surprendre à outrance et trop dérouter son public qui retrouve avec un plaisir immense celle qui s'exile trop souvent à Las Vegas.
 
"Sans attendre" est un album construit autour de la personnalité de la star qui ouvre son coeur et se dévoile tout en profondeur et en douceur même lorsque le sujet est grave. On retrouve les thèmes chers à la chanteuse comme l'amour et la famille. La maternité et le rapport au temps sont des thèmes qui lui permettent de signer un album touchant et très émouvant mais qui reste varié. Un album qui aborde des thèmes dans lesquels tout un chacun peut se reconnaître mais qui sont ici une manière pour la chanteuse de se dévoiler à travers les chansons.
 
Le premier titre de l'album qui a été dévoilé est "Parler à mon père". Ce premier single envoyé aux radios en juillet dernier est un hommage au père de Céline, Adhémar, qui est décédé en 2003. Un choix de single audacieux qui a d'abord dérouté certains fans. Mais ce titre très cadencé, c'est l'un des plus rythmé de l'album, écrit par Jacques Vénéruso, qui a réalisé en grande partie ce nouvel opus, a fini par trouver son public, boosté par la sortie de son clip signé Thierry Vergnes. Un clip lumineux et émouvant à l'image de cette chanson qui signe un virage dans la carrière de la chanteuse. Mais que les fans de la star se rassurent, "Parler à mon père" n'est qu'un ovni dans cet album très varié et qui ne succombe à aucune mode. Exit le côté dance, qui était bien tenté sur "A cause" en 2007 et les tires up-tempo, "Sans attendre" est un enchaînement de ballades tendres, naïves et parfois déchirantes mais jamais niaises. La chanteuse prend le temps de chanter les mots et de faire passer l'émotion. Chacun des titres a sa place et son originalité sur cet opus très personnel où l'on vibre à chaque instant.
 
Ce nouvel opus est riche en collaboration et il est difficile de trouver le titre qui puisse faire office de single pour représenter l'album. L'équipe de la chanteuse québécoise a choisi la chanson "Le miracle" comme second single. Une ballade au refrain efficace mais qui semble fade par rapport à la richesse des autres titres de l'album. C'est sans doute la chanson la moins originale et la plus impersonnelle de l'album. Ce nouveau single qui devrait être sauvé par un nouveau clip réalisé par Thierry Vergnes bénéficie cependant de choeurs enfantins qui devraient séduire au moment des fêtes de Noël.
 
 
Car cette ballade légèrement et visiblement volontairement mielleuse est loin de représenter ce nouvel opus aux textes très profonds et plus noirs qu'à l'acoutuméee. La chanteuse se revèle être une immense tragédienne dans certains titres comme "Que toi au monde". Avec ce nouveau titre signé Luc Plamondon et mis en musique par le chanteur Davide Esposito, qui avait déjà sorti sa version de la chanson il y a quelques temps, la chanteuse fait son retour parmi le groupe des grandes interprètes. C'est l'une des seules chansons qui ne raconte pas la vie personnelle de la star mais elle atteint le sublime. L'histoire de cette chanson n'a pu que toucher la chanteuse qui en livre une interprétation déchirante et frissonnante. Luc Plamondon a écrit l'hitsoire d'un jeune soldat qui part à la guerre. Sa femme lui lance alors un cri d'amour bouleversant. Le jeune soldat ne meurt pas mais revient "estropié". Sans fioriture, Céline Dion interprète ce texte magnifique à merveille. Une version 2012 de "L'amour existe encore" en quelque sorte.
 
Cet album est en effet rempli de petites surprises et d'émotion. On retrouve avec plaisir l'immense chanson de Jacques Brel, "Ne me quitte pas". Chaque soir, Céline Dion récolte une standing ovation sur la scène du Caesars Palace à Las Vegas. Elle a donc eu la bonne idée de proposer sa version studio pour l'édition Deluxe de ce nouvel opus. Un choix audacieux mais qui s'avère judicieux. Le passage de la scène au studio n'a en rien gommé l'intense émotion qui se dégage de cette chanson. Le mariage très réussi entre la voix de la chanteuse, tantôt puissante, tantôt douce est saisissant. Avec le titre "Une chance qu'on s'a" qu'elle chante en duo avec le chanteur québécois Jean-Pierre Ferland, c'est la seule reprise de l'album. Un autre titre est très émouvant. Il s'agit de la chanson, "Les petits pieds de Léa". Elle raconte à la fois l'histoire de Céline mais aussi celle de l'auteure de la chanson. Elle est écrite sous la forme d'une lettre écrite à un enfant qui n'a pas pu naître: "Même sans te connaîte, je t'aimais si fort déjà...". Le titre est chanté tout en douceur sous la forme d'une berceuse mais qui est en fait très mélancolique: "Pourquoi les petits pieds de Léa ne feront jamais leurs tout premiers pas? Pourquoi ces petits pieds ne grandiront pas?". En effet, en 2010, la diva attendait des triplés et non des jumeaux. Depuis que la star a des enfants, elle inclut au moins une berceuse dans chacun de ses nouveaux albums: "Une chanson douce" en 2003 et "Berceuse" en 2007.
 
 
Mais ce nouvel album est pour la star l'occasion d'accueillir dans son équipe de nouveaux auteurs et de renouveler de manière très habile son registre. Ainsi, les chanteurs Maxime Le Forestier et Stanislas ont mêlé leurs talents pour écrire "Moi quand je pleure", qui est sans doute la chanson la plus surprenante de l'album. Dans cette chanson musicalement très différente des autres, la star caricature elle-même son personnage de "pleurnicheuse" et se glisse dans l'univers musical un peu décalé de Stanislas. C'est sans doute la chanson la plus enjouée de l'album. Un décalage surprenant qui semble convenir à la chanteuse qui a visiblement pris du plaisir à chanter ce titre un peu différent. Un plaisir partagé par le public.
 
Grand-Corps Malade est l'autre grand nouveau venu. Cependant, et peut-être tant mieux, l'interprète de "Pour que tu m'aimes encore" ne se lance pas dans le slam. C'est le slameur français qui s'est glissé dans l'univers féminin de la chanteuse. Il signe ainsi une ballade très douce sur la maternité. "La mer et l'enfant" joue avec l'homonymie entre les mots "mer" et "mère". Il y a donc une métaphore maritime qui se dessine tout au long de la chanson où la voix protectrice et rassurante de la chanteuse se mêle à l'accordéon. Un titre émouvant qui reste en tête. D'après Céline, c'est cette chanson qui donnerait sa couleur à l'album.
 
Un autre retour est à signaler, celui du chanteur québécois Jean-Pierre Ferland qui outre le duo "Une chance qu'on s'a" est de retour en tant qu'auteur. Il a écrit le texte de "Je n'ai pas besoin d'amour", un des textes préférés de la chanteuse parmi les chansons de ce nouvel album. Cet album est différent mais parle évidemment d'amour. Ce sont étonnamment les chansons les plus rythmées qui parlent d'amour comme le très rock "Qui peut vivre sans amour?" et le plus léger "Les jours comme ça", plus dans l'air du temps. Deux titres accrocheurs qui seraient d'efficaces singles.
 
 
 
Mais la chanson d'amour la plus attendue de cet album était sans doute "L'amour peut prendre froid". Ce duo avec Johnny Hallyday est l'événement de cet album. Les deux artistes ont enregistré la chanson séparément mais le résultat est bon. Ceux qui attendaient que notre Johnny national apporte un peu de rock dans le répertoire plutôt calme de Céline seront déçus. Cette adaptation du titre anglais "Love me anyway" est une très belle ballade sur l'amour qui peut se fissurer avec le temps. Le mariage des voix de ces deux monstres sacrés est très réussi mais le public était en droit d'attendre une chanson moins classique. Ce nouveau titre écrit par Miossec qui est néanmoins efficace figurera aussi sur le nouvel album de Johnny qui doit sortir le 12 novembre, "L'attente". 
 
Un autre duo était aussi très attendu, le duo virtuel avec Henri Salvador. Grâce à la magie de la technique, les voix de Céline et du crooner français décédé en 2008 se marient sur "Tant de temps". Une chanson touchante sur le temps qui passe et l'amour qui passe, lui aussi, et peut s'éteindre. Un duo véritablement hors du temps, avec l'au-delà, un peu à l'image de cet album. De plus, ce titre est l'occasion pour la chanteuse de faire quelques vocalises, que ses fans ont l'habitude de retrouver.
 
Cet album malgré son côté lumineux et enfantin est définitivement plus noir que ses précédents. Chaque chanson dégage une émotion particulière. Dans "Si je n'ai rien de toi", Céline chante l'amour de la femme qui est plus important que l'amour de la star avec des mots assez durs: "Si je n'ai rien de toi, si je ne sens plus tes bras, je redeviens manant, clochard et chien errant, le coeur en loques sur le trottoir, hurlant sa peur dans le noir". Un titre écrit sur mesure qui est l'occasion pour la star de pousser sa voix un peu plus que sur les autres titres. La star profite également de cet album pour rendre hommage à sa mère dans "Celle qui m'a tout appris" ou pour évoquer l'attente, entre autres, de la naissance d'un enfant dans "Attendre". Une chanson qui n'est pas sans rappeler certains titres de l'album à succès "S'il suffisait d'aimer" en 1998.
 
Le retour de Céline Dion dans la langue de Molière est grandiose. Ce n'est pas la chanteuse qui sort un nouvel album mais la femme de 44 ans et la mère de famille qui a enregistré de nouvelles chansons qu'elle aime et qu'elle a choisi de partager avec ses fans dans un nouvel album qui est un cadeau qu'elle leur fait. Ainsi, la chanteuse reste fidèle à elle-même et ne cherche pas par tous les moyens comme elle le dit, à se réinventer pour séduire tout le monde. Elle considère que sa carrière est faite et qu'il y a des gens qui ne l'apprécieront jamais. C'est sans doute ce qui fait la force et la faiblesse de ce nouvel opus. Centré uniquement sur Céline Dion et son univers, l'album risque de ne séduire que ses fans et fermer la porte à un potentiel nouveau public.
 
Pourtant malgré cette volonté assumée de faire un album sincère et centré sur sa personnalité qui ne cherche pas à être à la mode, cette star indémodable qui dit que le succès de ses disques n'est plus la priorité accueille de nouvelles plumes qui sont les bienvenues. Les nouvelles collaborations sont toutes réussies. De quoi attirer de nouveaux amateurs de la diva québécoise? Pas si sûr. La voix de Céline qui nous a manqué rayonne dans cet album taillé sur mesure. Indémodable, la star ne cherche pas à être à la mode mais suit son instinct et propose ainsi un album ultra-personnel et hors du temps, qui dans dix ans seront encore d'actualité. Dommage que la star n'accepte pas de prendre plus de risques et de nous raconter d'autres histoires que la sienne comme elle le fait si bien dans "Que toi au monde". Et on peut aussi se demander s'il n'aurait pas été plus judicieux de proposer une photo pour la pochette de cet album si personnel plutôt qu'un dessin peu ressemblant.
 
Le retour de la chanteuse est à l'image de la star internationale qu'elle est, grandiose. Si la promotion de ce nouvel opus a démarré il y a plusieurs semaines au Québec et s'achève ce soir par une émission événement sur la chaîne TVA, en France, il n'en est rien. La promotion ne commence que ce soir sur TF1 à 18h dans "7 à 8" avec une interview inédite de la chanteuse. Est-ce que cela sera suffisant pour faire revenir la chanteuse au top?
 
 
 
Repost 0
Published by celinemusic
commenter cet article
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 14:39

Le retour de Céline Dion dans la langue de Molière est imminent! La chanteuse québécoise sortira son nouvel album français "Sans attendre" le 5 novembre prochain. Si la promotion de ce nouvel album porté par le premier single, "Parler à mon père" a commencé depuis quelques semaines au Québec, en France il n'en est rien. La chanteuse devrait arriver en France fin novembre pour participer à plusieurs émissions de télévision exceptionnelles.

 

       

 
La chanteuse n'a pas sorti de nouvel album français depuis plus de cinq ans et n'a pas rendu visite à ses fans français depuis sa dernière tournée mondiale en 2008. Ce retour de la diva sur le sol français est un événement. Aucun média ne veut la manquer et veut sa part du gâteau. Ca tombe bien car la chanteuse a décidé cette fois de donner beaucoup pour la promotion de ce nouvel album. L'idée étant sans doute de ne pas reproduire la même promotion que pour "D'elles" en 2007. L'émission spéciale réalisée depuis Montréal avec Nikos Alliagas sur TF1 n'avait pas attiré les foules tout comme l'album qui avait ensuite vite été oublié au profit du disque anglais "Taking chances" qui était sorti en novembre de la même année.
 
Mais oublions les stratégies du passé et concentrons nous sur la promotion du nouvel album de Céline Dion en France qui devrait débuter la semaine prochaine. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que cette fois le retour de la chanteuse ne devrait pas passer inaperçu. La star pose ses valises en France, et ça va se savoir. Viendra t'elle avec ses jumeaux qui viennent d'avoir deux ans, Nelson et Eddy et son grand fils René-Charles? Une affiche qui doit faire rêver les rédactions des magazines people. Le programme de promotion s'annonce intense. D'autant plus que la chanteuse a déjà enregistré plusieurs interviews pour certaines chaînes françaises au Québec début octobre. Ce qui permettra de promouvoir ce nouvel opus au moment de sa sortie sans attendre que la star arrive à Paris fin novembre. Le plan de promotion de Céline Dion s'annonce très chargé. Qu'on l'aime ou pas, il sera impossible de la louper. Retour chaîne par chaîne sur le plan promotion hors normes de la star québécoise.
 
 
C'est d'abord sur TF1 que l'on retrouvera Céline Dion qui n'a pas donné d'interview depuis plusieurs années sur une chaîne de télé française. Elle sera l'invitée de l'émission d'information "Sept à Huit" le 4 novembre prochain à partir de 18h. Le journaliste Thierry Demaizière a rencontré la chanteuse au Québec le 1er octobre dernier lors de sa journée de rencontre avec la presse. Il y a quelques jours, le journaliste qui a réalisé ce portrait pour l'émission présentée par Harry Roselmack a dévoilé les coulisses de cette interview exceptionnelle dans le magazine Téléstar. Il explique qu'il a réussi à négocier cette interview au printemps dernier et dévoile qu'aucun sujet n'était tabou: "Non. Elle a parlé de tout. De sa grossesse si compliquée, de sa fausse couche, de son amour pour sa mère et de sa famille. D'ailleurs elle n'exclut pas d'avoir d'autres enfants..." Des propos qui ont fait le buzz sur Internet. Même si TF1 ne proposera pas d'émission spéciale Céline pour le lancement en France de "Sans attendre", on devrait tout de même la retrouver plusieurs fois sur la première chaîne d'Europe.
 
Outre une possible interview lors d'un journal de 20 heures de TF1 et peut-être un reportage ou une interview pour l'émission people "50 minutes inside", il y a quelques mois Télé 7 jours avait annoncé une possible participation à l'émission "Danse avec les stars" pour interpréter une chanson. Une prestation qui pourrait avoir lieu dans le prime du samedi 1er décembre si elle était confirmée. L'hypothèse d'une soirée "Danse avec les stars" spéciale Céline Dion pendant laquelle toutes les chansons dansées durant la soirée auraient été interprétées par la star québécoise a aussi été évoquée mais semble peu probable.
C'est sur France télévisions que le retour en fanfarre de la chanteuse de "Pour que tu m'aimes encore" sera vraiment célébré. D'abord sur France 2. Une soirée intitulée "Céline en 3 D", produite par Carson Prod devrait avoir lieu le 24 novembre prochain et être diffusée en direct à partir de 20h35. L'émission aurait dû avoir lieu au Palais des Congrès de Paris mais le lieu n'est finalement pas disponible à cette date. Aux commandes de cette émission événement, on retrouvera Michel Drucker qui partagera l'affiche avec l'imitatrice, amie de Céline Dion, Véronic Dicaire. Un programme qui devrait donc allier musique et humour. Cependant on ne sait pas encore grand chose de cette soirée. La liste des invités reste encore un secret bien gardé. Seul Michel Sardou a annoncé sa présence à cette émission depuis plusieurs mois sur son site internet.
 
 
Il y a quelques mois, le groupe de fans The Red Heads annonçait également la possible présence de Lara Fabian, une autre chanteuse à voix. Dans un de ses albums, l'interprète de "Je t'aime" avait repris le tube écrit par Luc Plamondon "L'amour existe encore". Il ne serait donc pas impossible que les deux chanteuses que l'on a souvent évoqué comme rivales se retrouvent en duo sur cette magnifique chanson. Le véritable événement serait de réunir Céline Dion et Johnny Hallyday pour qu'ils interprètent pour la première fois leur duo qui figure sur "Sans attendre", "L'amour peut prendre froid". La présence du rockeur français n'a pas été annoncée mais il serait vraiment dommage que les deux interprètes ne se retrouvent pas sur le plateau de France 2 pour interpréter ce duo très attendu. Début octobre, Johnny Hallyday était sur scène au Québec. Malgré les rumeurs, Céline Dion n'était pas venue le rejoindre. Mais cette fois encore, cela risque d'être un rendez-vous manqué car Hallyday sera le soir de l'émisson de France 2 en concert à Caen. Trouvera t'il le temps de venir sur Paris enregistrer la chanson au préalable avec Céline? Réponse le 24 novembre sur France 2.
 
Un autre duo est marquant sur ce nouvel opus. Il s'agit du duo virtuel avec le regretté Henri Salvador sur la chanson "Tant de temps". Alors que Céline Dion était annoncée pour participer au "Vivement Dimanche" spécial en hommage à Henri Salvador diffusé le 21 octobre dernier, elle s'est finalement contentée d'un court message pour exprimer son admiration pour le chanteur disparu mais aussi son plaisir de l'avoir rencontré et d'avoir enregistré cette chanson. Mais Michel Drucker a ce jour-là ajouté une phrase qui sème le doute quant à une participation de Céline à un prochain "Vivement Dimanche". Il a en effet déclaré que la star serait fin novembre sur "ce plateau". Alors, qu'a voulu dire l'animateur? Est-ce que Céline aura son "Vivement Dimanche"? Est-ce qu'elle viendra un court moment sur le plateau d'un des prochains "Vivement dimanche"? Ou est-ce que l'émission du 24 novembre, "Céline en 3 D" aura lieu sur le même plateau que "Vivement Dimanche", à savoir au Studio Gabriel? Le mystère reste entier. 
 
Mais ce prime-time événement pour France 2 n'annule en aucun cas l'hypothèse d'un prime-time spécial autour de Céline sur France 3. Pour se démarquer de France 2, la troisième chaîne proposera une soirée spéciale mais qui ne se déroulera pas en plateau. L'émission a été enregistrée le 4 octobre dernier au club de Golf Le Mirage au Québec. La star internationale a accueilli l'équipe de France 3 pour enregistrer une longue interview qui sera le fil rouge de cette soirée dans l'intimité de Céline présentée par Daniela Lumbroso. Cette émission devrait être concentrée sur la vie personnelle et professionnelle de la chanteuse mais la star ne devrait pas chanter. Il est fort probable que Daniela Lumbroso récupère des images des productions J qui ont suivi la chanteuse pendant l'enregistrement de "Sans attendre". Selon le site internet de Téléstar, "de nombreuses images d’archives et des surprises parsèmeront la soirée". Le 21 mai dernier, France 3 avait diffusé une version longue du documentaire "3 boys and a new show", intitulée "Céline Dion, une star pas comme les autres". Le documentaire des productions J, complété par Carson prod, sur la préparation du nouveau spectacle de Las Vegas avait séduit près de 4 millions de personnes. Un vrai succès pour France 3 qui a du donner à la chaîne l'idée de poursuivre et de réaliser une nouvelle soirée spéciale autour de Céline, une soirée complémentaire de celle de France 2.
 
Mais que ceux qui sont déçus de ne pas pouvoir écouter leur star préférée chanter en live ses nouveaux titres dans cette émission de la chaîne publique se rassurent. Un "Chabada" spécial Céline Dion sera enregistré le 27 novembre prochain à Paris. La star sera présente sur le plateau et devrait chanter en live dans l'émission dominicale de Daniela Lumbroso. Une émission dont on ne connaît pas encore la date de diffusion. Sera t'elle diffusée un dimanche après-midi comme les émissions classiques de "Chabada" ou est-ce que la star bénéficiera d'un second prime-time sur France 3? Une chose est sûre, on ne pourra pas reprocher à France télévisions de ne pas avoir parlé du nouvel album de Céline Dion.
 
Du côté d'M6, le journaliste Jean-Luc Geneste a rencontré la star au Québec le 1er octobre. Un documentaire sur sa vie serait prévu ainsi que plusieurs sujets pour des émissions de la chaîne comme "100% mag". Le dimanche 11 novembre, à partir de 7 h, l'émission "Absolument stars" sera entièrement consacrée à la diva québécoise. Au programme de l'émission, une interview inédite et ses meilleurs clips.
 
La grande inconnue de ce programme de promotion est la chaîne Canal +. La chaîne cryptée n'est pas le terrain d'expression favori de la chanteuse. Pourtant, à l'heure où la chanteuse revoit sa communication, on n'est pas à l'abri d'une bonne surprise. Au Québec, Céline Dion a accepté l'invitation de l'émission "Tout le monde en parle". Une émission au ton plus incisif que les autres, diffusée sur Radio-Canada, une chaîne que René Angélil et sa femme avaient décidé de boycotter depuis plusieurs années. En 2010, René avait accepter de venir faire la promotion de son livre au "Grand Journal" de Canal +. Une émission lors de laquelle il avait rencontré Yann Barthès, le présentateur du "Petit journal". Il avait alors pris son humour avec le sourire. En mars 2011, lors de la conférence de presse organisée pour la première du nouveau spectacle de la chanteuse à Las Vegas, les journalistes du "Petit journal" avaient lancé l'invitation et avaient demandé à la star si elle accepterait de venir sur le plateau du "Petit journal". Une invitation à laquelle la star avait répondu poliment en indiquant qu'elle viendrait si le temps lui permet. Mais depuis, Céline Dion reste malgré tout une des cibles préférées de Yann Barthès. Même si c'est peu probable, il n'est pas totalement impossible que la chanteuse ne fasse pas un détour par le plateau du "Petit Journal" ou par celui, plus consensuel, du "Grand Journal" de Michel Denisot. Si la star acceptait de participer à l'une de ces émissions, cela ne nuirait en rien à son image mais montrerait qu'elle est pleine d'autodérision et qu'elle sait rire d'elle-même et lui permettrait peut-être de toucher un public plus jeune. De toute façon, qu'elle participe ou pas à cette émission,  il y a fort à parier que Yann Barthès et ses accolytes ne se priveront pas de se moquer de la chanteuse et de ses fans lors de sa venue à Paris.
 
Outre les grandes chaînes, les nouvelles chaînes de la TNT s'intéressent également au grand retour de la star de Las Vegas. Il y a quelques mois, NRJ 12 diffusait déjà un documentaire sur la vie de la star. Mais cette fois, la chaîne aurait réussit à faire venir la chanteuse sur leur plateau. Il y a quelques semaines, le producteur de cette émission n'était pas peu fier d'annoncer sur Europe 1 dans "Le Grand direct des médias" de Jean-Marc Morandini ce prime exceptionnel où la star devrait interpréter 3 nouvelles chansons et rencontrer la "nouvelle génération" qui reprendrait ses plus grands tubes. Il y a quelques jours, le magazine Téléstar indiquait que cette émission diffusée aux alentours de Noël devrait s'appeler "Le Noël de Céline Dion". Une émission à laquelle pourrait participer la famille d'après le magazine, ce qui serait un joli coup pour la chaîne de la TNT du groupe NRJ. Cependant, aucune date d'enregistrement n'a encore été annoncée pour cette émission qui devrait être présentée par Matthieu Delormeau. Ce même Matthieu Delormeau présentera également la "Star Academy". L'émission produite par Endemol et qui a fait les belles heures de TF1 entre 2001 et 2008 est de retour sur NRJ12. Le lancement de cette neuvième saison aura lieu le jeudi 29 novembre à 20h35. Une date très proche des autres enregistrements d'émissions où participera Céline Dion. Il y a donc fort à parier que l'interprète de "My heart will go on", dont le mari a été directeur de la "Star Académie" québécoise, devrait participer d'une manière ou d'une autre à ce premier prime. Il y a quelques jours, Stéphane Joffre-Roméas avait indiqué justement au site Puremédias qu'il était en négociation avec Céline Dion.
 
 
Voilà ce qui est prévu pour le moment à la télévision pour le lancement de "Sans attendre". Mais la radio n'est pas en reste. Cette fois, la chanteuse est en partenariat avec la radio publique des régions France Bleu. Exit le partenariat avec Chérie FM et le groupe NRJ, France Bleu se chargera de la promotion de "Sans attendre". Un partenariat qui avait été annoncé par la chanteuse elle-même dans un court message vidéo il y a quelques semaines. La station dôtée de 43 radios locales propose à ses auditeurs de passer "Une journée avec Céline Dion" le 5 novembre prochain.
 
 
Comme le note le site Lezappingdupaf.com, la radio dédiera ce lundi au nouvel album français de la chanteuse québécoise. Ses auditeurs pourront découvrir l'intégralité de l'album. En effet, de 5h à minuit, à chaque heure, les auditeurs découvriront l’un des titres extraits de l’album « Sans attendre » mais également une interview exclusive de la chanteuse. Une interview que la star a accordé à la journaliste Claude Nadeau le 1er octobre dernier. Dans France Bleu Midi, à 12h50, Elodie SUIGO présentera l’album « Sans attendre » dans sa chronique Musique. De plus, la station organise un jeu qui permettra à 250 auditeurs de gagner un album. Est-ce que la présence de Céline Dion sur les ondes se résumera à ce partenariat avec France Bleu ou est-ce que la chanteuse poussera la porte des autres stations? Réponse fin novembre.
 
"Sans attendre" est un album très intime qui sera porté par une promotion à la hauteur de l'événement. Il s'agit d'un véritable retour en France. La chanteuse ne devrait rester qu'une semaine environ en France pour promouvoir ce nouvel album mais ce sera une semaine chargée qui sera suffisante pour alimenter tous les médias de l'hexagone. Pour celle qui se veut proche de ses fans, venir à leur rencontre semble être la meilleure promotion possible. Une manière de leur dire pour de vrai: "je ne vous oublie pas". Les fans français seront ainsi récompensés de l'attente de plus de cinq ans qu'il y aura eu entre "D'elles" et "Sans attendre".
 
Mais venir faire la promotion fin novembre d'un album qui sort au début du mois, n'est-ce pas trop tard? Sans doute consciente de cette promotion tardive pour le public français, l'équipe de la chanteuse a décidé de dévoiler l'intégralité des nouvelles chansons de Céline Dion sur le site internet officiel de la chanteuse dès ce mardi 30 octobre, soit près d'une semaine avant sa sortie dans les bacs. De plus, la star devrait dévoiler prochainement le clip de son nouveau single intitulé "Le Miracle".
 
En tous cas, la sortie de "Sans attendre" et la venue de Céline Dion en France s'annonce comme l'événement musico-médiatique de cette fin d'année.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Repost 0
Published by celinemusic
commenter cet article
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 12:42
Céline Dion signe son grand retour dans la langue de Molière et veut que ça se sache. Son nouvel album, "Sans attendre", sortira le 5 novembre prochain. La chanteuse est donc au Québec depuis quelques semaines pour la promotion de ce nouvel opus tant attendu.
 
La star a décidé de s'adresser d'abord à son premier public, le public québécois. Ce sont eux qui auront la primeur de voir Céline interpréter ses nouveaux titres le 4 novembre à 19h sur la chaîne TVA lors d'une émission spéciale présentée par Julie Snyder. Une émission qui devrait être précédée par un documentaire de 30 minutes environ.
 
Ce documentaire intitulé "En attendant Céline", également produit par les productions J, vient d'être mis en ligne par le groupe de fans The Red Heads sur sa page Facebook. Comme à son habitude, la star qui se veut un livre ouvert pour ses fans, dévoile tout.
 
On découvre ainsi le processus de création de cet album jusqu'à sa promotion au Québec. Ceux qui avaient déjà signé le documentaire "3 boys and a new show" sur la vie de Céline à Las Vegas qui avait été un gros succès aux Etats-Unis, au Québec et en France reviennent avec un documentaire très réussi sur les coulisses de ce nouvel album.
 
Les caméras ont donc suivi la chanteuse en séance photo, pendant l'enregistrement de ses clips et pendant l'enregistrement en studio de l'émouvante chanson de Luc Plamondon, "Que toi au monde". On découvre aussi la chanteuse en répétitions pour l'émission événement qui sera diffusée le 4 novembre et dont les premières images ont été dévoilées il y a quelques jours.
 
Au détour de ce documentaire, on apprend que la chanson "Le miracle" sera le second single de l'album. Le documentaire propose de découvrir les coulisses du tournage de ce nouveau clip, enregistré en partie dans la forêt. Un clip signé Thierry Vergnes, qui avait déjà réalisé le clip de "Parler à mon père".
 
Ce documentaire donne l'image d'une chanteuse simple, proche des gens, qui semble ravie d'être de retour au Québec, de retrouver ses racines et de présenter ce nouvel album dont elle se dit très fière.
 

 
 
 
Repost 0
Published by celinemusic
commenter cet article