Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 20:41
Le 27 janvier dernier, Céline Dion donnait son premier concert en Jamaïque. Des milliers de fans jamaïcains attendaient depuis des années la venue de la star. Ils étaient nombreux à assister à sa performance exceptionnelle lors du festival Jazz and Blues. Si la chanteuse, qui prépare deux albums pour cette année, a su proposer un concert adapté à ce public, il n'en est pas moins entouré de polémiques.
 
 
Il y a maintenant quelques semaines nous avions déjà évoqué la rupture de la diffusion en direct du festival sur Internet qui avait provoqué la colère de certains fans. Pourtant de nombreuses vidéos amateures ont ensuite été diffusées sur les sites de partage de vidéos comme Youtube. Mais c'est le groupe de fans The Red Heads qui a frappé fort en diffusant jeudi dernier dans leur émission hebdomadaire "Thursday video", diffusée sur leur page Facebook, plus d'une heure de concert. La semaine précédente, ils avaient déjà diffusé des extraits des répétitions de ce spectacle.
 
De ce spectacle on peut retenir deux choses. D'abord, le public jamaïcain était très heureux de pouvoir applaudir la star internationale. Ils connaissaient la majorité des chansons qu'elle a choisi d'interpréter (on les entend beaucoup chanter) et ont crié leur amour pour la chanteuse. Un moment de communion musicale dans la joie. Ensuite, la chanteuse s'est lâchée dans une mise en scène moins calibrée que celle des concerts de sa dernière tournée mondiale ou encore de son nouveau spectacle à Las Vegas.
La star a eu l'intelligence de proposer un show inédit en articulant ballades et chansons rythmées. Elle a proposé un concert majoritairement constitué des numéros qu'elle présente à Las Vegas. Cependant, elle a rajouté du rythme en proposant une nouvelle version de "Pour que tu m'aimes encore", seule chanson française du spectacle qui correspond mieux au climat jamaïcain que l'émouvante chanson de Jacques Brel "Ne me quitte pas" qu'elle chante à Las Vegas. Des chansons entrainantes qui avaient fait leur effet leur de la dernière tournée mondiale de la star ont été intégrées au spectacle comme "I drove all night" ou "I'm alive". Diana King est venue la rejoindre sur scène pour le dynamique "Treat her like a lady". La star, très en forme, a changé plusieurs fois de costumes et a fait sentation avec une robe très courte.
 

Le spectacle est réussi mais une légère polémique est venue entacher ce beau moment. Rien à reprocher à la star sur la qualité de sa prestation mais plutôt un problème de costume: la star, comme pendant la tournée "Taking chances" en 2008 et 2009, a préféré laisser tomber les longues robes de son spectacle à Las Vegas pour des robes courtes plutôt sexy. Et c'est de l'une de ces robes qu'est partie une polémique sur Internet.
 
Rien de grave. Il semblerait que la robe de la star était trop courte. Lorsque Lady Gaga se trémousse sur les plateaux télés en string ou en robe en viande cela semble quasiment normal mais lorsque Céline Dion porte sur scène une robe légèrement trop courte c'est un évènement sur la toile. Le site Internet people News de stars a relayé l'information en titrant "Le premier rang voit sa culotte !". Il résume ainsi cette affaire qui n'a pas beaucoup d'intérêt: "La star québécoise avait jeté son dévolu sur une toute petite robe dorée et argentée brillant de mille strass. Mais les spectateurs du premier rang ont tous pu admirer ce qu'il y avait sous cette tenue beaucoup trop courte !". Pourtant, malgré la futilité de cette polémique, la star a répondu avec humour: Normalement, les gens sont un peu plus éloignés de la scène. Or, j'ai été surprise de constater qu'ils avaient le nez...dessus et devaient lever la tête et les yeux pour me regarder chanter" .
 
La polémique de la culotte aurait pu servir à Yann Barthès pour encore une fois se moquer de la star mais ce n'est pas sous cet angle que le présentateur à l'oeil aiguisé et à la critique facile a décidé de s'attaquer à la star. C'est sur le paradoxe musical que le vendredi 3 février l'animateur s'en est pris à elle. En effet, Céline n'est pas connue pour ses talents de chanteuse de Jazz et de Blues. C'est sur l'émission jamaïcaine "On stage" que l'animateur a basé sa critique.
 
La star de la chanson pop variété, attendue par des amateurs de jazz et de blues, cela peut prêter à sourire et Yann Barthès ne s'est pas privé dans son "petit journal". Dans ses news il a annoncé ansi la star: "La question du jour: est-ce qu'on fume de la drogue en Jamaïque? Pour le savoir allons au festival Jazz and Blues de Jamaïque et qui attendent-ils pour le Jazz and Blues? (..) Ils sont chargés, ils attendent Céline Dion pour du jazz... On veut leur drogue! Non sans dec', qui attend Céline Dion comme chanteur de Jazz and Blues?"
 
Avec humour, il explique aux jamaïcains qui "ont halluciné", "Céline Dion n'est pas une chanteuse de Jazz and Blues (...) elle est en promo pour "La belle et la bête" de Disney". C'est alors qu'il critique ainsi la prestation de la star sur "Mr Pagannini": "Mais pas folle la guêpe, elle se met en mode "Jazz and Blues" en exagérant".
 
Alors que le présentateur qui souhaite recevoir la chanteuse sur son plateau avait pris l'habitude d'attaquer la star sur ses plans de communication, il prend le risque de l'attaquer sur un plan plus artistique. Il faut tout de même signaler que Céline Dion n'a pas attendu de venir à un festival de Jazz en Jamaïque pour s'attaquer à ce registre. Le morceau "Mr Pagannini" qui est une reprise de la chanteuse de Jazz Ella Fitzgerald était présent au tracklisting du nouveau spectacle à Las Vegas de la star depuis mars 2011.
 
Mais Yann Barthès clot son attaque à Céline Dion d'une manière plus classique en diffusant les "hommages" de la star au roi du reggae, Bob Marley, lors de sa conférence de presse. Après que la star ait chanté un extrait en conférence de presse de la chanson "No woman, no cry", l'animateur du "Petit Journal" de Canal + tient à nous faire part d'une réaction de Bob Marley, représenté par un comédien, qui dit à l'animateur: "Je me retourne dans ma tombe".
 
Espérons que Céline Dion et René Angélil n'ont pas été informés de cette nouvelle attaque de Yann Barthès. Même si certains fans peuvent juger que l'animateur va trop loin, il faut noter que c'est la seule grande émission de télévision française à avoir évoqué cet évènement dans la carrière de Céline. Céline Dion est devenue la cible préférée de celui qui en France fait trembler les politiques. Elle  prépare deux albums dont un en français qui doit sortir fin 2012. Yann Barthès aura donc de quoi commenter dans ses prochaines émissions. Et si le plateau du trublion de Canal + faisait partie de la prochaine tournée de promotion de la star en France?
 
En attendant une participation plus qu'hypothétique de Céline Dion au "Petit Journal" de Canal +, les fans pourront la retrouver sur la scène de Las Vegas dès le 22 février prochain.
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by celinemusic
commenter cet article

commentaires

Sebre 15/02/2012 10:31

Article intéressant.