Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 14:44
Céline Dion est de retour dans la langue de Molière avec un nouvel album intitulé "Sans attendre". Un événement pour les fans de la chanteuse qui n'avait pas sorti de nouvel album français depuis "D'elles" en 2007, qui avait connu un succès mitigé. Un album qui était sorti à l'époque sans grande promotion malgré une émission spéciale sur TF1 qui avait été enregistrée à Montréal au Québec.
 
Cette fois, il s'agit d'un véritable retour. La star a fait le déplacement en France, à Paris, pour présenter son nouvel album lors d'un véritable marathon promotionnel. Du 20 au 30 novembre, la star était donc présente sur le sol français avec toute sa tribu (René, René-Charles et les jumeaux Nelson et Eddy). Il ne s'agissait pas d'une simple visite de courtoisie mais bien d'un voyage promotionnel comme elle n'en avait pas fait depuis longtemps pour le public français à qui elle manquait. La star s'est donnée à fond pour le succès de son album mais aussi pour ses fans qui étaient nombreux à avoir fait le déplacement dans la capitale uniquement pour pouvoir approcher leur chanteuse préférée. Hormis TF1 qui n'a pas vraiment déroulé son tapis rouge à la chanteuse internationale, la venue de la star a innondé les médias dans un plan promo bienvenu et bien huilé. Le point d'orgue de cette tournée marathon a été le prime-time événement que lui a consacré France 2 le 24 novembre dans un "grand show" exceptionnel. Une émission très attendue, et qui a été à la hauteur des espérances. Retour sur les coulisses de cette soirée événement.
 
Depuis que le retour de Céline Dion dans un nouvel album français a été annoncé, en 2010, les équipes de Carson Prod, la société de production de Franck Saurat, sont sur le coup. Alors que le retour de la star québécoise semblait proche, une émission spéciale intitulée "Céline Dion en questions", présentée par Patrick Sabatier, dans laquelle des fans auraient pu poser une question à la star de Las Vegas avait d'abord été évoquée. Mais ce genre de "Jeu de la vérité" a finalement quitté définitivement la grille de France 2 après quelques numéros qui n'auraient pas vraiment séduit. Entre temps, d'autres émissions autour de Céline ont été produites ou co-produites avec succès sur France 2 et France 3 dont la version française de "Céline: Trois garçons et un nouveau spectacle" renomée pour France 3 "Céline Dion, une star pas comme les autres". Exit donc Patrick Sabatier et le concept des fans qui posent des questions en direct mais Carson Prod a toujours gardé la main sur ce projet d'émission spéciale Céline. Une émission aux enjeux énormes pour la star puisqu'elle devait servir d'émission de lancement pour son nouvel album "Sans attendre". Un album sorti le 5 novembre dernier et qui bénéficié d'un excellent démarrage: aussi époustouflant que surprenant en ces périodes de crise.
 
L'équipe de Céline Dion a visiblement repris la main sur ce projet d'émission. La chanteuse a donc choisi de s'entourer d'amis et a accepté un duo d'animateurs inédit. Cette émission sera donc présentée par Michel Drucker, le premier à l'avoir présentée à la télévision française en 1983 dans "Champs Elysées", et Véronic Dicaire, son amie-imitatrice qui a fait ses premières parties à Montréal et dont René Angélil, le mari et manager de Céline Dion est devenu l'un des pygmalions. L'émission qui avait pour nom de code "Céline en 3D" (pour Dion, Drucker et Dicaire) s'appellera finalement "Céline Dion: Le grand show" et n'aura pas lieu au Palais des Congrès de Paris comme annoncé initialement mais dans un studio de télévision à Aubervilliers (93). Cependant, une chose n'a pas changé. L'émission doit avoir lieu en direct.
 
Après une véritable bataille pour obtenir des places pour ce grand spectacle télévisuel, environ 900 personnes ont pu assister au show en direct (sur plusieurs milliers de demandes, paraît-il). Dans le public du direct, des sièges avaient été réservés sur la partie droite de la fosse pour des VIP. Parmi eux, on pouvait, entre autres, apercevoir Cyril Feraud, l'animateur de Slam sur France 3, ou encore Adrien Rohard, chroniqueur de l'émission de Jean-Marc Morandini "Vous êtes en direct!" sur NRJ 12. Car si la majeure partie de l'émission était bien en direct, quelques séquences avaient été enregistrées à l'avance, dans l'après-midi. Reportage dans les coulisses d'une émission très réussie.
 
Dès 10 heures du matin, les plus grands fans de la chanteuse attendaient déjà aux portes du studio qui devait ouvrir à 12 heures. En effet, une première partie de l'émission a été tournée l'après-midi mais la plupart des chansons étaient celles d'autres invités. Et pour cause, Céline n'était visiblement pas là au moment où les premiers invités ont enregistré leurs prestations. A noter que la production de l'émission a pris soin de retirer la mention "en direct" pour chaque séquence enregistrée.
 
C'est vers 13h30 que le tournage de ces séquences pré-enregistrées pour cause d'absence des invités le soir a vraiment débuté. Le public, chauffé à bloc pour voir Céline (le chauffeur de salle n'a pas eu à faire grand chose) a dû attendre. Car c'est d'abord Vincent Niclo qui a enregistré une chanson qui n'est pas passée dans l'émission le soir. Ensuite, M. Pokora est venu interpréter plusieurs fois son duo "Envole-moi" avec la jeune chanteuse Tal. C'est le titre phare qui a servi de lancement à l'album à succès "Génération Goldman" enregistré en hommage à Jean-Jacques Goldman qui a mis sa carrière entre parenthèses. Cette chanson a ainsi été une manière de faire un clin d'oeil à celui qui a fortement contribué au succès de Céline en France. Une fois cette chanson chantée correctement, la troupe de Robin des bois, la nouvelle comédie musicale de Coullier Productions a rejoint l'ex-Linkup pour sa première apparition officielle à la télévision. Ensemble, ils ont enregistré l'une des chansons phares de l'album "S'il suffisait d'aimer", "Dans un autre monde". Une chanson réorchestrée pour l'occasion de façon assez originale mais qui rappelle que le répertoire de la diva québécoise n'est pas le plus simple à interpréter, surtout quand le groupe est majoritairement composé d'interprètes masculins. Ils ont dû enregistrer donc plusieurs fois leur version de ce tube qui avait enflammé le stade de France en 1999. Véronic Dicaire a également profité de cette session d'enregistrement pour enregistrer la séquence d'ouverture de l'émission. Une séquence que l'imitatrice, visiblement ravie d'être là, a tenu à enregistrer dans les conditions du direct.

     
Est ensuite arrivé Johnny Hallyday qui ne pouvait pas être là le soir pour cause de concert à Caen. Très applaudi, il a enregistré avec ses musiciens (mais apparemment en play-back) en une seule prise son single "L'attente". Après que le rockeur ait quitté le plateau, le chauffeur de salle a annoncé que Céline Dion allait arriver pour enregistrer son duo avec Johnny et que la séquence de l'après-midi serait terminée. Le public s'empare d'une certaine frénésie: "Céline! Céline!". On l'aperçoit discuter avec son équipe puis enfin elle monte l'escalier et se révèle face au public. Une longue standing-ovation a lieu. Céline s'adresse à ses fans dans son micro mais on l'entend mal tellement les cris des fans sont puissants. Elle descend les marches et explique qu'elle attend Johnny. Ce qui lui permet de mieux savourer les retrouvailles avec son public français et de confier une première fois que les "OH OH OH OH OH" du public français lui avaient manqué. Le public en redemande et l'arrivée de Johnny va relancer logiquement les cris et les applaudissements. Voir ces deux artistes, ces deux monstres sacrés de la chanson réunis sur un même plateau est un moment assez unique et le public en a conscience. Les deux artistes, complices, rigolent même de cette situation, mais semblent tous deux savourer cet amour extrême du public.
 
Des membres de la production viennent voir Céline pour lui expliquer le déroulement de la séquence, à savoir la chanson et l'interview avec Michel Drucker sur le fauteuil. Comme Véronic Dicaire plus tôt, la star internationale désire enregistrer la scène dans les conditions du direct et donc enchaîner la chanson et l'interview d'affilée. C'est elle qui prend la décision finale, sans vraiment laisser le choix à Johnny et sans être conseillée par René sur le plateau, qui lui est resté dans l'ombre des coulisses. Avant d'enregistrer donc ce fameux duo, la star prend le soin d'informer le public qu'il n'y a pas eu de répétition et donc qu'elle considère cette prestation comme une répétition en public, ce qui n'est pas banal, s'amuse-t-elle à dire. Elle explique donc que s'il y a un souci, ils ré-enregistreront la chanson. Pourtant, aucun couac. Les deux professionnels ne chanteront, visiblement en play-back, "L'amour peut prendre froid" qu'une seule fois et enchaîneront avec l'interview comme l'avait décidé la chanteuse juste avant. C'était la première fois que les deux artistes chantaient leur nouvelle chanson ensemble puisqu'ils avaient enregistré la chanson chacun de leur côté pour la version studio.

   
Une fois cette séquence terminée, la star québécoise a rapidement dit au revoir au public. Très professionnelle, la star n'a pas besoin de beaucoup de temps pour se caler et redémarre rarement ses chansons même lorsqu'elles sont enregistrées. Du coup, le public présent uniquement pour la session de l'après-midi n'aura vu Céline qu'une vingtaine de minutes à peine. Il est environ 16 heures.
 
Mais pour Céline et le public, la journée ne faisait que commencer. Alors que le public attendait déjà dans le froid parisien l'ouverture du studio pour le direct du soir, Céline répétait ses chansons à l'abris des regards. Comme souvent la star n'a rien laissé au hasard. Elle a répété toutes ses chansons même les nombreux solos qui étaient souvent en play-back. Mais les répétitions ont surtout été nécessaires pour les deux duos sur lesquels tout le monde était en live: les musiciens et les chanteurs. Céline Dion a laissé Raphaël Gendron-Martin, journaliste au journal de Montréal, la suivre pendant toute sa promotion européenne. Il a ainsi pu assister aux répétitions du "Grand show" du 24 novembre sur France 2 et les filmer.

 
On a pu ainsi voir un Patrick Bruel très ému de pouvoir enfin partager un duo avec Céline. Sans intermédiaires, les deux artistes ont partagé un bon moment en répétition sur le duo "Qui a le droit". Selon Michel Drucker, c'est Céline elle-même qui aurait choisi d'interpréter cette chanson en duo avec le chanteur de "Place des grands hommes". Un duo magnifique qui déjà en répétition donnait des frissons. Le chanteur n'en revenait pas et voulait même diffuser ce qui avait été enregistré pendant les répétitions tellement l'alchimie entre les deux artistes avait opéré. Ce duo a été d'autant plus sublimé lors du direct par les nuances vocales des deux chanteurs mais pas seulement. En effet, les concepteurs de la soirée ont eu la bonne idée de distribuer au public des briquets, à allumer uniquement pendant cette chanson. Plein de petites lumières qui ont donné à cette chanson une dimension encore plus grande.
 
Pour Florent Pagny, qui venait chanter en duo avec Céline Dion l'un des tubes de l'album "D'eux", "J'irai où tu iras", la tâche a été plus difficile. Remplacer Jean-Jacques Goldman et son timbre de voix si particulier n'est pas donné à tout le monde. Et même le coach de "The Voice" a eu quelques difficultés. Dès la répétition, le baryton a rencontré des soucis avec la tonalité de cette chanson un peu trop haut perchée pour lui: "Soit je suis en bas et j'arrive pas à chanter. Soit je suis trop haut et je le fais à l'arrachée et puis comme c'est de la voix de gorge...". Les deux artistes ont donc opté pour une option intermédiaire: baisser la tonalité pour permettre à l'un et l'autre de ne pas être trop mal à l'aise. Alors, était-ce un mauvais choix de chanson? Peut-être. Florent Pagny a beau être l'un des plus grands chanteurs français, il aurait sans doute été bien meilleur sur l'une de ses chansons comme ce fut le cas lors du duo sublime qu'il avait interprété en 2007 avec Céline sur "Caruso".

 
D'autant plus que s'il y a bien eu une répétition, l'interprétation de "J'irai où tu iras" était bien en direct et en live. Et les aléas du direct sont venus se greffer à cette prestation. En plein milieu de la chanson, Florent Pagny a quasiment arrêté de chanter. Il ne répondait plus à Céline et semblait un peu perdu. Céline Dion a donc terminé la chanson quasiment seule, tentant de sauver ce duo assez approximatif. Pourquoi? Il a donné lui même la réponse dans l'émission de Daniela Lumbroso, "Chabada" le 2 décembre dernier sur France 3. Selon lui, qui a pour habitude de ne pas toujours connaître par coeur les paroles de ses chansons, il y a eu une panne de prompteur. Une panne qui semble confirmée également par Céline Dion elle-même, qui était aussi sur le plateau de France 3. Pourtant, malgré ce duo pas vraiment satisfaisant, la star n'en n'a pas voulu au chanteur qu'elle semble apprécier vraiment. Elle lui a adressé plusieurs bravos et mercis et était très attentive lorsqu'il a chanté son nouveau single.
 
"Céline Dion: Le grand show" est l'émission de tous les succès. Elle célèbre le succès du nouvel album français de la star québécoise "Sans attendre", qui avait fait un démarrage tonitruant avec près de 100 000 exemplaires vendus rien qu'en France pour la première semaine. Michel Drucker avait d'ailleurs remis à la chanteuse un triple disque de platine, symbolisant les 300 000 exemplaires mis en vente en magasins. Pour présenter cet opus, la star a donc choisi ce prime-time spécial avec des duos: Florent Pagny et Patrick Bruel, pour la première fois. Mais c'était surtout une manière de présenter son nouvel opus et aussi grâce à ces artistes invités d'attirer un maximum de téléspectateurs. Et le pari a été plus que tenu. L'audience a été au rendez-vous. Si bien que "Le Grand show" a failli battre le carton de TF1, "Danse avec les stars", dont l'audience a baissé fortement ce soir-là malgré l'enjeu de la demi-finale comme l'a noté le site Purecharts. Les chiffres de Médiamétrie sont là et la popularité de la chanteuse est indéniable: 4,85 millions de téléspectateurs, soit 23,2% du public présent devant le petit écran. Des chiffres records pour un prime-time de divertissement que la chaîne publique n'avait pas connus depuis longtemps.
 
Un retour en grâce donc pour la chanteuse qui n'était pas venue en France depuis 2008. Le succès de cette émission est évidemment dû à l'énorme popularité de la chanteuse dont les très bonnes ventes de disques ces dernières semaines témoignent mais pas seulement. La présence de Véronic Dicaire et ses numéros en direct et en live ont permis de rompre le train-train des émissions de variétés. Seul véritable problème, France 2 et les équipes de Carson Prod n'ont pas pris le risque de concentrer l'émission uniquement autour de Céline Dion. Une partie de l'émission a été ainsi consacrée à la promotion des invités qui viennent pour chanter leurs propres chansons et viennent perturber le concept de l'émission spéciale. Est-ce impossible d'avoir une émission spéciale Céline Dion sans être obligé de se voir infliger la promotion intempestive des autres artistes? Au Québec, lors du spécial "Sans attendre" sur TVA, Julie Snyder ne mentionnait même pas les actualités des autres invités. En France, sans doute en raison du nombre réduit d'émissions de variété, on programme les artistes dans le spécial d'un autre artiste et ils y chantent leur single en entier? N'est-il pas possible de trouver un juste milieu entre ces deux modèles?
 
Mais le "Grand show" était assez long (près de 2h45) pour laisser à Céline la place de s'exprimer et de chanter. Le public a ainsi pu découvrir des nouvelles chansons comme "Parler à mon père", "Le miracle", "L'amour peut prendre froid" (en duo avec Johnny Hallyday) et le très énergique final "Qui peut vivre sans amour?" mais aussi ses plus grands tubes.
 
Ainsi, on a pu retrouver dans une ouverture époustouflante avec les danseurs "River deep, Mountain high" (sa reprise de Tina Turner qu'elle interptète à Las Vegas), "S'il suffisait d'aimer" ou encore, ce qui reste son plus grand tube, la bande originale du film "Titanic", "My heart will go on". La chanteuse a également été rejointe sur scène par Michel Sardou pour interpréter pour la première fois à la télévision leur duo "Voler". Un tube français manquait étonnament à l'appel, "Pour que tu m'aimes encore".
 
L'émission a été marquée par une Céline Dion très énergique et émotive, vraiment heureuse de retrouver son public français, mais aussi par des surprises plutôt bien senties. L'émotion était bien là: les images de son père, le cadeau de la femme d'Henri Salvador qui lui a offert son célèbre chapeau, sa mère disant le texte de "La mère et l'enfant", la chanson de Grand-Corps Malade... Une soirée remplie d'émotion donc où cette fois les producteurs ont décidé d'innover en présentant à Céline Dion une chanson totalement inédite. Une chanson qui n'est donc pas à vendre. En effet, Chimène Badi est venue interpréter un titre que même Céline Dion ne connaissait pas. "Les cinq doigts de la main" est une chanson écrite par Jacques Vénéruso, l'auteur de "Parler à mon père", sur la vie de Céline, René, René-Charles et les jumeaux Nelson et Eddy, qui représentent les "cinq doigts de la main". Une chanson qui, une fois de plus a émue la chanteuse.

   
Mais au-delà de ces vagues d'émotion, cette émission restait une émission de divertissement. On a pu ainsi découvrir des moments drôles de la télévision québécoise où Céline se voulait imitatrice de Mireille Mathieu ou encore de Cindy Lauper. Des moments jamais diffusés jusqu'ici à la télévision française. Comme quoi, la star a encore de quoi nous surprendre. L'occasion pour Céline et Véronic d'imiter en direct Mireille Mathieu. Ensemble, elles ont également imité Adele sur "Rolling in the deep". Un titre que les deux artistes auraient pu interpréter entièrement. D'autant plus que les musiciens avaient répété cette chanson avant le début de l'émission. Il est donc dommage qu'elles n'aient pas vraiment partagé la scène le temps d'un vrai numéro. Sans doute par manque de répétition. Céline Dion n'étant arrivée dans les studios que vers 15h.

   
Les numéros de Véronic Dicaire ont été de vrais moments de récréation. On retiendra particulièrement la version hilarante de "Vanessa Paradis" de "All by myself" et son imitation bouleversante de Whitney Houston. Du côté des invités, c'est la version de "All by myself" de Vincent Niclo qui est la bonne surprise de cette émission. Céline Dion, qui visiblement ne l'avait pas entendu avant, semblait vraiment époustouflée par sa prestation.

   
Du côté des questions posées par les animateurs, les fans aguerris n'auront pas appris grand chose mais elles ont permis de revenir sur des points à éclaircir comme son rapport à la chanson de "Titanic", son envie de cinéma ou encore son rapport à "All by myself". Il n'y a que sur l'hypothèse d'un retour en France sur scène que la star a refusé de donner une réponse claire en répondant: "mais là je chante déjà en France". La complémentarité entre Michel Drucker et Véronic Dicaire a vraiment bien fonctionné et a permis ainsi de diversifier les thèmes des moments d'interviews qui ressemblaient plus parfois à une conversation entre artistes et amis qu'à une interview classique. Une sphère intime donc, comme celle défendue dans "Sans attendre".
 
Ce "grand show" était d'une très bonne qualité et la star s'est donnée à fond et en direct du début à la fin mais on peut regretter le peu de live et aussi des capacités inexploitées. Par le terme "Grand show", on aurait pu s'attendre à un spectacle plus visuel, à plus d'interventions des danseurs qui ont assuré sur l'ouverture de l'émission mais aussi à plus de duos inédits. Mais ce programme aura au moins permis de ramener le "grand public" à Céline Dion. 
 
A la fin de l'émission, lors du générique, Céline s'est élancée vers ses fans et a provoqué un léger mouvent de foule, chacun voulant taper dans sa main. Un beau moment pour ces fans comblés par ce "grand show". Visiblement très heureuse et très satisfaite de cette soirée pas comme les autres sans être révolutionnaire, elle a prolongé ce moment pendant un petit instant sur l'air de "River deep, mountain high". Pleine d'énergie, comme le public, elle semblait avoir envie de ne pas quitter la scène. Etonnant pour celle qui a l'habitude de ne pas s'éterniser à la fin de ses spectacles. Assez rapidement, tout sourire, la star a tout de même quitté le plateau de France 2 après avoir remercié ses fans.
 
Une série de rencontres avec des fans qui avaient gagné des concours était organisée dans les coulisses du grand show à l'issue de l'émission. Des chanceux qui ont pu approcher la star, lui parler un instant, prendre des photos avec elle ou encore lui demander un autographe, quand d'autres attendaient à la sortie du studio ou devant son hôtel dans l'espoir de l'apercevoir . Après cette soirée chargée, on aurait pu penser que la star, qui avait rendu visite à son ORL lors de son arrivée à Paris, serait pressée de rentrer et profiterait des vitres teintées de sa voiture pour passer inaperçue. Mais ce serait mal connaître la diva québécoise, qui n'en a pas le comportement.
 

 
 A plus d'une heure du matin, la chanteuse a quitté le studio d'Aubervilliers. Plusieurs dizaines de fans attendaient encore la star aux abords du studio. Malgré l'heure tardive, la chanteuse a décidé de baisser la vitre de sa voiture afin de signer quelques autographes. Mais la sécurité était aux aguets et les fans un peu agités. A cela, il fallait ajouter l'équipe du "Petit journal" de Canal + de Yann Barthès qui avait pour mission d'obtenir une déclaration de la chanteuse. Elle leur a donc adressé un petit message de conclusion à cette merveilleuse soirée. C'est pendant cette interview improvisée, qui a donc empêchée, involontairement, certains fans de pouvoir avoir leur moment avec Céline, que nous avons pu prendre une photo exclusive. Après ces quelques minutes passées avec ses fans et donc "Le Petit journal", Céline est rentrée à l'hôtel. Mais devant le George 5, d'autres fans l'attendaient encore. Et encore une fois, la star s'est montrée généreuse en allant à la rencontre de ses fans malgré l'heure et en signant plusieurs dizaines d'autographes.
   
Photo exclusive, à la sortie du "Grand show" le 24 novembre 2012
Photo exclusive celinemusic.over-blog.com
Cette soirée a donc été une soirée de rêve pour tout le monde: pour Céline Dion évidemment, pour ses fans à qui on annonçait cette émission depuis des mois, pour France 2 et Carson Prod qui récoltent une audience record mais aussi pour Coullier Productions qui a profité de cette émission pour faire la promotion de ses artistes les plus populaires. Elle a surtout permis d'éviter une chute des ventes trop forte pour "Sans attendre". Ce nouvel opus s'est déjà plus vendu que son précédent opus français "D'elles". En France, "Sans attendre" atteindra bientôt le cap des 300 000 exemplaires vendus. La première mission de cette émission, contribuer au succès de ce nouvel est opus, est donc amplement remplie. Le succès de cette émission de lancement est tel que France 2 diffusera le 4 janvier 2013 à 22h50 un documentaire inédit de 90 minutes intitulé "Les coulisses de Céline Dion, Le grand show".

Partager cet article

Repost 0
Published by celinemusic
commenter cet article

commentaires