Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 12:57
Mêmes causes, mêmes effets ? Comme pour le lancement de Sans attendre, il y a à peine un an, Céline Dion a organisé début octobre un press junket géant auquel étaient conviés près d’une centaine de journalistes venus de près d’une quinzaine de pays. Pour présenter son tout nouvel album en anglais Loved me back to life, Céline Dion n’a pas vraiment le temps de parcourir le monde en trois jours donc c’est le monde qui vient à elle.
 
 
 
Le 1er octobre 2012, Céline Dion recevait dans son golf du Québec plusieurs dizaines de journalistes pour réaliser une quarantaine d’interviews pour le lancement de Sans attendre. Une opération de promotion intensive qui avait permis au nouvel album français de la diva québécoise de se hisser au sommet des charts et de rencontrer un succès inattendu avec près d’1,5 million d’exemplaires d’albums vendus à travers le monde. Pour renouer avec le succès, en anglais, cette fois, l’équipe de la chanteuse a décidé de réitérer cette recette qui a fait ses preuves en organisant cette fois un immense press junket. Un grand événement promotionnel, à échelle internationale et sur plusieurs jours, si particulier que Sony Music, la maison de disques, n’hésite pas à le qualifier de « première ».
 
Il était en effet grand temps pour la maison de disques de la chanteuse de frapper fort. Plombé par une promotion quasi-inexistante et une absence de clip inexplicable, à tel point qu’un groupe de fans avait décidé de lancer une opération « #promoteceline » sur les réseaux sociaux, Loved me back to life, le single-titre de l’album est sorti dans la plus grande discrétion et n’a pas fait d’étincelles dans les charts. Pourtant, la nouvelle direction musicale de la chanteuse qui collabore avec Sia, qui a notamment travaillé avec David Guetta ou Rihanna aurait dû permettre à la chanteuse d’élargir son public et de séduire notamment les plus jeunes mais encore faudrait-il qu’ils soient au courant que cette chanson existe. Mais la partie n’est pas encore perdue, loin de là. Il n’y a d’autre possibilité que de tout faire pour renverser cette tendance négative. Après six ans d’absence dans la langue de Shakespeare et le souvenir de l’excellent album pop-rock Taking chances en 2007, La diva doit revenir au top et Sony l’a bien compris donc à grande ambition, on met les grands moyens.
 
L’idée de convoquer les journalistes du monde entier pour leur parler du nouvel album anglais plusieurs semaines avant sa sortie n’est donc pas de trop et est même la bienvenue. C’est dans un hôtel de Miami, en Floride, que les médias ont été reçus dès le 30 septembre dernier. Ils ont d’abord pu assister à des projections de sessions d’enregistrement inédites du nouvel album de la star de Las Vegas comme l’explique Le Journal de Montréal : « Les journalistes présents ont aussi pu assister à la projection d’un document audiovisuel relatant l’enregistrement de ce disque, qui est son 32e en carrière. Des images qui permettent de voir l’idole québécoise dans un tout autre contexte, alors qu’elle travaille en studio ».
 
Venus de 14 pays (dont le Canada, l’Afrique du Sud, la Pologne, le Japon, l’Australie, l’Allemagne et l’Espagne), les journalistes n’ont eu que 10 minutes pour interroger la star québécoise. Un exercice qui permet de mettre en avant l’album et de ne pas s’étendre sur d’autres sujets. Céline a d’abord répondu aux questions des télévisions le 30 septembre, à celles des radios le 1er octobre puis à celles de la presse écrite le 3 octobre. Certaines interviews ont déjà été diffusées mais le but de l’exercice était de mettre en boîte des interviews pour une diffusion juste avant la sortie de l’album. Pour la France, il faudra donc attendre début novembre pour découvrir Céline au journal de 20 heures de TF1 ou dans Must Célébrités, le nouveau magazine people d’M6.
 
Lors de ces différentes entrevues, la chanteuse s’est évidemment confiée davantage sur son nouvel album et notamment sa collaboration avec l’australienne Sia dont son fils René-Charles ne revient toujours pas car il juge que sa mère n’est pas aussi « cool » que Rihanna mais aussi sur les raisons du retard de l’album. La somptueuse maison de Floride que la star a mise en vente pour 72,5 millions de dollars prend également beaucoup de place dans ces interviews. Souvent, la Québécoise est aussi invitée par les journalistes à donner son point de vue sur la nouvelle génération d’artistes que représente Miley Cyrus ou Britney Spears.
 

 
 

 

 

 
Ce press-junket semble être une étape essentielle dans le processus de lancement de Loved me back to life. Céline tente de moderniser son répertoire et sa façon de chanter. Il serait dommage que ce nouvel opus tant attendu passe inaperçu. Plus moderne qu’à l’accoutumée, la diva s’offre un son plus Rnb et de nouveaux duos très attendus avec le rappeur Ne-Yo et Stevie Wonder. L’album arrive dans les bacs français le 4 novembre prochain. L’opération promotion ne fait donc que commencer. La chanteuse devrait présenter plusieurs chansons de ce nouvel opus dans un concert privé face à une poignée de fans américains le 29 octobre prochain à New-York.
 
La France s’apprête à recevoir Céline Dion fin novembre pour une série de 7 concerts exceptionnels à Paris Bercy. Des concerts qui affichent tous déjà complets. La venue de l’interprète de My heart will go on sera aussi certainement l’occasion pour la star de courir les plateaux de télévision pour présenter Loved me back to life.

Partager cet article

Repost 0
Published by celinemusic
commenter cet article

commentaires